Accueil > Marques et modèles > Honda > F1 - Que viva Mexico

HONDA

F1

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyota Corona
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Que viva Mexico

Pour la saison 1965, Honda décide de s'engager  également en F2, aventure qui ne donnera aucun résultats cette année.

Pour la F1, on améliore la voiture de l'année dernière, qui devient RA272, pour la rendre plus légère. Le châssis est maintenant construit en alliage d'aluminium ainsi que certaines parties du moteur.

Un deuxième pilote est engagé, Ritchie Ginther, dont les conseils techniques vont aider à améliorer la machine. Les résultats sont médiocres avec beaucoup de pannes moteur.

Honda fabrique un système d'injection d'essence pour remplacer les carburateurs. La puissance est passée à 230 ch à 11 000 t/min.

Lors du dernier GP de la saison, à Mexico, qui se déroule à 2000 m d'altitude, l'injection va donner l'avantage à Honda. Ritchie Ginther prend la tête de la course et donne la première victoire en Formule 1 à Honda, qui est 5e au classement par marque.

C'est alors que la FIA modifie la réglementation qui limite la cylindrée maximum des moteurs en la doublant. Honda n'a pas d'expérience dans une si grosse cylindrée, il faut repartire de zéro.

Honda s'implique également en Formule 2 et fourni le moteur qui permet à Jack Brabham de remporter 11 victoire d'affilée au championnat F2 de 1966. Ce fantastique moteur est alors le modèle qui doit servire au nouveau moteur de F1.

 

RA272

Ritchie Ginther et Yoshio Nakamura, Mexico 1965

Honda Formule 2 Brabham BT21, 1966

  RA272 1965

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

Page d'accueil - Contact