Accueil > Marques et modèles > Mazda > RX-7 SP / SP II

MAZDA

RX-7 SP / SP II

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Mazda moteur rotatif (7 p.)
Mazda HR-X
Mazda MX-04
Mazda RX-7 SP / SP II
Mazda RX-7 en compétition
Mazda RX-7 (5 pages)
Mazda Coupe Vision
Mazda MX-03
Mazda RX-Evolv
Mazda Cosmo 21
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)
Mazda RX-510
Mazda Grand Familia
Mazda R16A
Mazda Familia
Mazda Familia Rotary/R100
Ken Okuyama Design
K.O 7
K.O 8
Kode 9
Kode 57
Kode 0
Toyota FXV-II
Toyota Supra (5 pages)
The Japanese Gentleman's Agreement

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

RX-7 SP

La Mazda RX-7 est née en Australie en 1995. Fabriquée en série limitée afin d’obtenir une homologation pour participer à la course d’endurance de Bathurst. Pour se mettre dans le contexte, Mazda Motorsport Australia, dirigé par Allan Horsley a remporté la coupe ces trois dernières années (1992-1994) avec des RX-7 FD3S de Groupe A. BMW et surtout Porsche prennent cela comme un défi et ont annoncé qu’ils mettraient le paquet pour battre Mazda cette année. BMW va aligner sa M3 R (E36) et Porsche remplace la 968 CS par la 911 RS CS (300 ch). Horsley sait que la RX-7 ne pourra pas rivaliser avec les allemandes. Il aurait pu se résigner et se contenter des 3 victoires déjà acquises, mais ce n’est pas dans son caractère. Il va voir Malcom Gough, patron de Mazda pour l’Australie et lui explique la situation. Ensemble ils s’accordent pour créer une voiture à la hauteur. La tâche est confiée à Daniel Deckers, le responsable technique de Mazda Motorsport Australia.

Un prototype est construit pour les tests mais le temps presse. Pour pouvoir recevoir l’homologation pour la compétition, 25 exemplaires "route" doivent être construits. Il en est fabriqué 26. Ce sont des modèles RX-7 FD standards (série 7) du marché australien qui sont transformées. La liste des modifications opérées par Deckers est longue, environ 60. En résumé, freins, échappement et intercooler sont plus gros et plus performants. Des jantes alu BBS de 17’’ et des sièges Recaro en kevlar sont montées. Le poids est ramené 1218 kg, entre autre par un capot en aluminium et l’utilisation de la fibre de carbone pour la boîte à air, le bouclier avant, l’aileron de grande taille posé sur le coffre et le réservoir d’essence de 110 litres.

Elle conserve l’ABS, la sono, les vitres électriques, le toit ouvrant… Tout ce qui fait le confort de la Mazda d’origine. Le moteur est le 13B-REW double turbo standard provenant directement de Mazda Japon. Il délivre 280 ch à 6500 t/min et 357 Nm à 4600 t/min. Une boîte manuelle 6 vitesses est installée. Plus légère de 92 kg que la RX-7 normale, ses performances sont améliorées. Plusieurs tests réels donne 6 secondes pour le 0-100 km/h et le 400 m départ arrêté est atteint en un peu plus de 13 s. Selon ceux qui ont pu la conduire, il existe une véritable amélioration de conduite par rapport à une RX-7 standard.

Le pilote Garry Waldon essaie la voiture sur le circuit d’Eastern Creek et constate que l’aileron perché à l’arrière augmente la portance permettant de passer les courbes 5 km/h plus vite qu’avec l’aileron d’origine.

Trois RX-7 SP, en plus des 26, sont destinées à la compétition. Elles sont équipées de plus gros turbos confectionnés spécifiquement par Hitachi qui remplacent les originaux. Deux voitures sont engagées pour la course du 27 août 1995. Une blanche #7 pilotée par Dick Johnson et John Bowe et une noire #9 pour les pilotes Garry Waldon, et Mark Skaife. Lors des séances d’essais du samedi, le pilote de réserve Allan Grice sort de piste à plus de 160 km/h, la voiture est très abimée sur le côté droit. L’équipe technique va travailler toute la nuit pour essayer de réparer la voiture pour la course du lendemain.

Dimanche, à 6 heures du matin, les autos prennent place sur la grille de départ du circuit d’Eastern Creek. Porsche occupe les trois premières places. La Mazda #7 est 4e, la #9 a été rafistolée et terminée il y a une demi-heure. Une troisième RX-7 SP #8 est alignée par Terry Bosnjak et Alan Jones. Ils ne disposent que d’une aide minimum de la part de Mazda. Enfin une quatrième RX-7 "standard" #50 est présente, celle de Peter McLeod, vainqueur de l’épreuve en 1992 avec une Citroën BX 16V. On assiste à un duel Porsche – Mazda mais la japonaise est plus rapide et John Bowe passe la ligne d’arrivée en vainqueur après 409 tours. Suivent deux Porsche et la deuxième Mazda du team australien. Les deux autres RX-7 privées ont abandonné et je ne trouve pas trace de BMW dans le palmarès publié.

Porsche conteste le résultat manifestant l’apparition d’une voiture de sécurité du circuit qui aurait gêné. Puis se plaint du fait que les Mazda ont été ravitaillée par de l’essence refroidie à 5 degrés. En effet Horsley avait eu l’idée de garder les réserves d’essence dans des bidons entourés de neige carbonique. Ainsi le mélange plus froid abaisse la température de combustion et ménage le moteur rotatif ainsi que les turbos. Tous ces argument ont été réfutés par les organisateurs et Mazda a conservé sa victoire.

Voilà comment Mazda a humilié le constructeur allemand sur sol australien.

Mazda Australie n’a pas eu de mal à vendre les 26 exemplaires client construits. Suite à la course, la demande est telle que Daniel Deckers en fabrique 12 de plus, ce qui porte le nombre total de RX-7 SP à 42 unités. Le prix demandé est de 100 000 AUD, quand la Porsche est taguée à 218 000 AUD. Le rapport prix/performance est extrêmement avantageux pour la Mazda. C’est l’une des RX-7 les plus désirable et elle s’échangent maintenant dans les ventes aux enchères.

La SP de 1995 aura encore quelques occasions de courir, comme à la Targa Tasmania avec un moteur construit par Daniel Decker, et aux 3 H de Poolrite. Lors de cette dernière course qui se déroule sur le circuit du Mt Paloma en 1999, Terry Bosnjak au volant de la RX-7 SP âgée de 4 ans, remporte l’épreuve devant une Porsche 911 RS CS !

 

Mazda RX-7 SP

Moteur type 13B-REW (1992-2002)

Birotor, cylindrée 2x654 cm3
Biturbo et Injection d'essence électronique
puissance 255/280 ch [JIS]/[DIN] à 6500 t/min
couple 294/314 Nm [JIS]/[DIN] à 5000 t/min

Mazda RX-7 SP Compétition

 

Mazda RX-7 SP Poolrite 1999

Mazda RX-7 SP Targa Tasmania 1999

Mazda RX-7 SP

Mazda RX-7 SP Compétition

 

RX-7 SP II

Il est certain que Porsche ne va pas en rester là et Horsley prévoit déjà une RX-7 SP II pour la saison 1996. Un exemplaire est fabriqué par Deckers. Elle reprend les modifications apportées à la SP de 1995 mais le moteur fourni maintenant 320 ch. Le capot est en carbone et le spoiler est un aileron de série positionné plus haut.

En fait la course est retirée du calendrier et ne reviendra qu’en 2007. D’autre part Mazda retire progressivement sa RX-7 du marché et elle ne sera plus vendue en Australie l’année prochaine. La RX-7 SP II n’a plus de raison d’être et reste un exemplaire unique. En 2008, la voiture appartient à un citoyen australien qui roule avec.

 

Mazda RX-7 SP II

Mazda RX-7 SP II

 

Références:

ausrotary.com Mazda RX-7 SP (1995)
rx7.net.nz 1999 FD3S SP (1)
en.wikipedia.org 1995 Eastern Creek 12 Hour
motorsport.com Poolrite 3-Hour Bathurst Showroom Showdown Results
whichcar.com.au 1995 Mazda RX-7 SP quick review: classic MOTOR

 

Page d'accueil - Contact