Accueil > Marques et modèles > Nissan > MID4

NISSAN

MID4

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyota Corona
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Depuis les années 60, plusieurs marques ont essayé la formule du coupé à moteur central pour une voiture de grande production. Bien peu sont arrivé à rentrer dans leurs frais, la Fiat X1/9 est sans doute celle qui s’en sort le mieux face aux Lancia, Matra et autre VW-Porsche. Lotus, pionnier dans ce genre de configuration depuis 1966 avec l'Europa, produit l’Esprit, mais cette auto reste exclusive, tout comme la Dino. En 1984, Toyota lance la MR2 et Pontiac la Fiero.

Nissan ressort alors l’idée d’une 2 places à moteur central, thème placé aux oubliettes 10 ans auparavant après le prototype AD-1. Tant qu’à réchauffer un plat, autant l’agrémenter de nouveauté, et Nissan conçoit un prototype pour le salon de Francfort de septembre 1985. La MID4 est une 2 places stricte avec moteur en position centrale arrière. Ce qui la différentie des autres est que son moteur V6 libère plus de 200 ch sur 4 roues motrices et directrices !

Le bloc n’est autre que le VG30 de la nouvelle 300ZX, un V6 3 litres (2960 cm3) coiffé d’une culasse DOHC 24 soupapes. Il est monté transversalement derrière les sièges. La puissance totale de 230 ch à 6000 t/min passe à travers une boîte manuelle 5 vitesses puis un viscocoupleur vers les trains avant (33%) et arrière (67%).

Cette transmission 4x4 permanente sera appliquée en série sur la Bluebird dès 1987 sous le nom de ATTESA. Et, cerise sur le gâteau, en plus des quatre suspensions indépendante et freins ABS, les quatre roues sont directrices.

C’est la première application du système HICAS qui permet aux roues arrière de tourner d'un demi-degré dans le même sens que les roues avant pour une meilleure stabilité à haute vitesse. On retrouvera ce système sur la Skyline et autres berlines de la marque.

Le châssis est en acier et la carrosserie en plastique, ce qui lui confère un poids à vide de 1250 kg. Nissan teste longuement l’auto, un deuxième prototype est présenté au salon de Tokyo 1985. On parle même d’une future carrière sportive en rallye Groupe S, la version racing prend alors une allure de BMW M1. Une Pace Car est prise en photo.

Puis en 1987, une nouvelle version nommée MID4‑II est dévoilée au salon de Tokyo 1987. La ligne a évolué et rappelle la Ferrari Testarossa sortie en 1984 ainsi que la Honda NSX, qui elle, ne verra le jour qu’en 1990 !

Reprenant les caractéristiques de la première version, le moteur est toujours en position centrale mais cette fois ci il est disposé longitudinalement, laissant la place pour deux turbocompresseurs accompagnés de leurs intercoolers (VG30DETT).

La puissance passe à 330 ch à 6800 t/min pour un couple de 382 Nm à 3200 t/min. Les performances sont stupéfiantes : 0 à 100 km/h en 5 secondes et vitesse maximum de 270 km/h malgré un poids total de 1400 kg. Ces caractéristiques sont comparables avec une Aston Martin V8 Vantage, et supérieures à une 308GTB, une M1, une Carrera 3,2 l, une Biturbo, une Supra Twin-Turbo ou même une Skyline de la même époque.

Elle est bien pressentie pour remplacer la 300ZX mais, malgré des essais prometteurs par des journalistes et une finition tentant à prouver une mise au point proche de la série, la MID4‑II reste un prototype. Il semble que trois exemplaires sont construits, à moins qu'un même modèle ne soit repeint. Il est vu une rouge, une blanche et une grise, toute trois avec le volant à gauche.

Plus onéreuse à construire qu'une Fairlady de conception classique, la MID-4 reste un très bel essai qui portera ses fruits sur d'autres modèles de la marque. La Nissan 300ZX de 1990 (Z32) hérite du moteur et des trains roulants de la MID4‑II. Une certaine influence dans le design est également perçue. Quand à la Skyline, elle reprend tout d'abord le système HICAS (R31) puis les quatre roues motrices (R32 GT-R).

Un exemplaire de chaque modèle reposent au Nissan Heritage Collection, au Japon.

 

Nissan MID4 1985
vue au salon de Francfort, volant à gauche

Nissan MID4 1985
salon de Tokyo, volant à droite

Nissan MID4 1985

Nissan MID4 1985
salon de Tokyo, éventuelle version racing

NissanMID4‑II 1987

NissanMID4‑II 1987

NissanMID4‑II 1987

Nissan MID4 1985

Nissan MID4‑II 1987

Salon de Tokyo 1987

 

Page d'accueil - Contact