Accueil > Marques et modèles > Prince > R380

PRINCE

R380

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyota Corona 1600GT
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Toyota Corona
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Prince avait engagé une armada de Skyline au 2ème Grand Prix du Japon en 1964. Au résultat, c'est une Porsche 904 GTS privée qui gagne la course. Les Skyline occupent les 5 places suivantes.

En cette époque, la suprématie du moteur central fait la loi sur les circuits. Prince décide alors de développer une voiture de course spécialement préparée pour le prochain GP du Japon. Le chef ingénieur, Dr. Shinichiro Sakurai, est en charge du projet.

Pour démarrer sur une bonne base, Prince fait l’acquisition d’une Brabham BT8 (châssis SC-9-64) 1964. Le châssis tubulaire est modifié pour accueillir le bloc 6 cylindres de 1996 cm3 disposé en avant de l'essieu arrière. Ce nouveau moteur DOHC 24 soupapes développe une puissance de 200 ch à 8000 t/min (type GR-8), il est alimenté par des carburateurs Weber. Une boîte Hewland 5 vitesses est utilisée. La ligne fait penser à une Ferrari 250LM. C'est la première véritable voiture de course (presque) 100% japonaise et de surcroit avec un moteur central (mis à part les Formule 1 de Honda).

En 1965, le GP du Japon est annulé, Prince peaufine l'aérodynamique et fait tourner la voiture sur le circuit de Yatabe. Les 6 et 14 octobre, elle bat 6 records mondiaux de vitesse dans la clase E. Les 200 km sont effectués à une vitesse moyenne de 234.93 km/h et elle a roulé durant une heure à 235.06 km/h de moyenne. Au salon de Tokyo de cette année, elle trône fièrement sur le stand Prince.

Le 3e GP du Japon a finalement lieu en 1966, sur le circuit de Fuji. Prince aligne quatre R380 au départ. Les châssis sont tous dérivés de celui de la Brabham, le poids à vide est de 660 kg. Depuis 64, les concurrents ont évolués et maintenant c’est contre des Porsche Carrera 6 (2 l. et 220 ch) qu’il faut luter. Malgré cela, les Prince remportent les deux premières places, la 3e étant prise par une Toyota 2000GT.

En 1966, Prince est absorbé par Nissan et une deuxième voiture est construite, la R380-II.

Une réplique de la R380 No 11 est construite par la société Nautilus Sports Cars, sur commande de S&S Engineering (dirigé par Shinichiro Sakurai). Le projet démarre en 1996, un châssis est reconstruit, ainsi qu’un moteur GR-8. La carrosserie est façonnée en fibre de verre. L’auto, terminée en 2001, est identique à la R380 originale et est parfaitement fonctionnelle. Elle apparaît dans un show télévisé japonais. Elle est depuis exposée au Prince Museum mais serait à vendre.

 

Prince R380 de record, Yatabe 1965

Prince R380, salon de l'automobile de Tokyo 1965

Prince R380 au GP du Japon 1966

La Prince R380 de record sur le circuit de Yatabe

Salon de Tokyo 1965

En compétition au Japon

Ce rare exemplaire est conservé au Musée Automobile Toyota

Divers

 

Page d'accueil - Contact