Accueil > Marques et modèles > Suzuki > Cappuccino

SUZUKI

Cappuccino

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyota Corona
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Tout commence avec la présentation d'un prototype au salon de Tokyo en 1989.

La Cappuccino est surprenante, c'est une mini-voiture d'à peine 3,30 m de long, dotée des performances d'une voiture de sport, et en plus, c'est un roadster ! L'engouement du public est tel que Suzuki débute la commercialisation en octobre 1991.

Elle a été conçue pour, et uniquement pour, le marché japonais. Stricte deux places, elle entre dans la catégorie K des petites citadines.

Le toit rigide est d'une conception originale. Il est amovible en quatre parties distinctes, ce qui permet d'en faire au choix un coupé hardtop, un T-top, un targa ou un roadster. Deux panneaux et une traverse longitudinale se rangent dans le coffre et la partie arrière bombée s'escamote dans la carrosserie, derrière les sièges.

Son moteur est également minus, mais costaud : 3 cylindres en ligne 12 soupapes 657 cm3 d'une puissance de 64 ch à 6500 t/min et d'un couple de 85 Nm à 4000 t/min. Ce petit bijou est monté longitudinalement à l'avant et est équipé d'une culasse en alliage léger avec deux arbres à came en tête, d'un turbo, d'un intercooler et de l'injection électronique.

La Cappuccino est en plus équipée de quatre freins à disques, de suspensions indépendantes, d'une boîte de vitesses à 5 rapports reliée par un différentiel à glissement limité sur les roues arrières, de l'ABS, des vitres électriques, d'une colonne de direction réglable, de l'air conditionné et de jantes alu.

Malgré tout cela, son poids n'est que de 690 kg avec une répartition des masses avant/arrière parfaite de 50/50.

Avec de telles caractéristiques, les performances sont plutôt bonnes : vitesse maximum limitée électroniquement à 140 km/h, accélération de 0 à 100 km/h en 8,2 secondes, comportement routier excellent selon les journalistes essayeurs.

Sa grande concurrente est la Honda Beat, atteignant les mêmes performances sans turbo. Ajouter à cela que la consommation est de l'ordre de 7 litres aux 100 km et que son prix est de 11'995 £ (CHF 26'500.- en 1993).

Une nouvelle version arrive en 1995 (EA21R remplace EA11R) avec un nouveau moteur plus léger (K6A remplace F6A) dont les arbres à cames sont entrainés par chaîne et non plus par courroie. De nouvelles jantes plus légères sont montées. Une boîte automatique à 3 rapports et la direction assistée sont proposées en option.

La production s'arrête fin 1997 après 28'010 exemplaires construits.

Présentée à Londres en 1992, elle y remporte le prix du meilleur design automobile pour la sportive en dessous des 20'000 £.

Les Anglais en sont fous et l'importent dès 1993. Il faut dire que la disposition du volant à droite convient mieux aux Anglais qu'aux autres Européens.

La société Cappuccino Sport va en faire sa spécialité en important des voitures (maintenant en rachetant des occasions) et en les redistribuant en Europe. De plus, ils proposent des kits carrosserie et du tuning moteur. Ainsi, un modèle de 698 cm3 et 143 ch (225 ch, 0-100 en 5,8 s) est présenté en 2005 !

Le club des propriétaires : www.clubcappo.co.uk

 

Salon de Tokyo 1989

moteur K6A

Prototype de 1989

Version de série

Page d'accueil - Contact