Accueil > Marques et modèles > Toyota > Crown - Model RS

TOYOTA

Toyopet Crown

 

RS - S40 - Crown Eight - S50 - S60 / S70 - S80-S210

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Toyota Corona
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Model RS (1955-1962)

La Toyopet Crown représente la première berline standard de Toyota correspondant aux critères internationaux, selon les Japonais. Elle sera exportée aux USA.

Le développement de la Crown se passe en même temps que celui de la Master RR avec laquelle elle partage certains composants. Cela débute en janvier 1952 lorsque Kiichiro Toyoda revient à la présidence de Toyota. Il est prévu que la Crown soit vendue complète et non plus sous forme de châssis roulant comme les modèles précédents. Le cahier des charges indique qu’elle soit conçue comme une voiture à part entière et non plus de se servir d’un châssis de camion comme base. Elle doit être mue par un moteur de 1,5 litre pouvant l’emmener à 100 km/h. Son design doit se rapprocher des voitures américaines compactes. Enfin elle doit satisfaire aux exigences des compagnies de taxis japonaises qui représentent les plus importants clients sur le marché domestique. Kiichiro a décidé du nom de Crown pour la future meilleure voiture construite au Japon.

Quatre prototypes sont réalisés quand Kiichiro Toyoda décède en mars 1952. C'est un coup dur pour l'équipe de développement. Les quatre maquettes à échelle réelle sont manufacturées en tôle. Ce sont des études de styles inspirées de modèles américains. La première est inspiré par une Henry J, la deuxième par une Cadillac, la troisième une Nash et la dernière une Ford Zephyr anglaise.

L'Henry J et la Cadillac sont modifiées et deux maquettes supplémentaires sont construites en juin de la même année. Ces deux derniers véhicules sont combinés dans un dernier prototype en septembre. Il possède la silhouette quasi définitive de la Crown de série.

Une réorganisation est opérée au sein de l'entreprise et Nakamura est nommé responsable du projet de la Crown. En juin 1953, 8 prototypes de présérie sont réalisés et testés sur les routes japonaises jusqu'en octobre. Plus de 14'000 km parcourus ont permis de déceler des failles de construction et des améliorations sont menées à bien. Six autres prototypes sont encore testés durant l'année 1954, parcourant 20'000 km. Le dernier de la série est assez optimisé pour être présenté au Ministère des transports pour homologation.

La Crown de série doit être fabriquées à partir de tôles pressées et soudées ensemble. Cela demande un investissement en machines tel que des presses et en ouvriers qualifiés dans la soudure. L'investissement total du projet RS coute près d'un milliard de yens.

C'est la première fois que Toyota commercialise une boîte de vitesses synchromesh tout d'abord sur les deux premiers rapports, puis sur les trois rapports de la boîte. Première également pour un pont à engrenages hypoïdes. La suspension indépendante à l'avant est une première pour Toyota. Les suspensions arrière sont à lames de ressort.

La commercialisation commence en janvier 1955. Il est prévu de vendre 1000 exemplaires de Crown RS et Master RR combinés par mois mais les ventes ne décollent pas et, en moyenne, seulement 617 voitures sortent de l'usine par mois durant l'année, dont 229 Crown.

Originalement la Crown est destinée à la clientèle privée alors que la Master est vouée au commercial, principalement comme taxis. La suspension plus confortable de la Crown la rend plus populaire et les taxis la préfèrent à la Master qui voit ses ventes régresser. Toyota lance la Crown Deluxe RSD en décembre 1955 pour le public et la RS, désormais appelée Crown Standard, se destine aux taxis. En 1956, le quota de 1000 voitures par mois est atteint et le modèle RR est arrêté en novembre. La RS Standard a encore un parebrise divisé en son milieu.

En octobre 1956, les modèles sont améliorés et sont présentés comme nouvelles Crown Standard (RS20) et Crown Deluxe (RS21). La puissance du moteur 1,5 litres passe de 48 à 55 hp, puis à 58 hp en avril 1958.

Toyota, qui désire s'implanter aux USA, organise une présentation devant une sélection de vendeurs en août 1957. Trois émissaires sont envoyés en Californie avec deux Crown Deluxe, une blanche et une noire. Cette dernière est luxueusement équipée et spécialement finie. Les chromes et les pneus à flanc blanc la font paraître comme une baby Cadillac. Une tentative de coup médiatique est entreprise. Une Crown doit traverser le continent de Los Angeles à New York lors d'une compétition afin de prouver sa fiabilité. L'aventure s'arrête prématurément à Las Vegas.

Les exportations vers les Etats-Unis commencent en juin 1958. 30 exemplaires de Crown RSD sont envoyés au tout nouveau concessionnaire de Toyota Hollywood.

Des versions utilitaires sont produites dès mars 1959 et remplacent la lignée des Masterline précédemment vendues.

En octobre 1959, la Crown Diesel est la première automobile particulière japonaise à moteur diesel. Ce dernier ne développe que 40 hp (Type C) pour une cylindrée de 1,5 litre. Une année plus tard un nouveau moteur essence 3R de 1896 cm3 est installé dans la Crown Deluxe (RS30). Une transmission automatique Toyoglide à 2 rapports est également disponible. En avril 1961, la Crown Standard hérite aussi du moteur 1,9 litre. En 1959 encore, la carrosserie est rajeunie. La calandre est redessinée et les phares sont intégrés dans les ailes.

Une Crown Deluxe conduite par deux journalistes japonais de l’Asahi Shimbun Company réalise le trajet Londres – Tokyo en 1956. Les 50'000 km du voyage sont réalisés entre le 30 avril et le 29 décembre de cette année. Une série d’articles sont écrits tout le long du périple contant les aventures de l’équipage sur les routes diverses et variées empruntées.

Désirant démontrer la fiabilité de l'auto, Toyota engage des Crown dans des compétitions réputées difficiles pour la mécanique. En 1957, une Crown arrive au terme du Mobilgas Round Australia Rally, puis une autre remporte le Around Japan Rally en 1958.



 

Maquettes RS 1 et 2, 1952

Maquettes RS 3 et 4, 1952

Maquettes RS 1 et 2 modifiées, 1952

Maquette RS finale, 1952

Toyopet Crown RS 1955

Chaîne de montage Toyopet Crown RS

Présentation de la Crown en Amérique, août 1957

Mobilgas Round Australia Rally 1957

Around Japan Rally 1958

Toyopet Crown RS-L 1958

Toyopet Crown 1959 de l'acteur Troy Donahue

Model RS 1955 (S30)

Model RSD 1955 (S30)

Model RS 1958 (RS20)

Model RS 1959 (RS20)

Model RS 1960-1961 (RS30)

 

RS - S40 - Crown Eight - S50 - S60 / S70 - S80-S210

Page d'accueil - Contact