Accueil > Marques et modèles > Hino > Sprint GT 1300

HINO

Sprint GT 1300

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyota Corona
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Présenté au salon de l'automobile de Paris en 1966, ce prototype est aussi appelé la Hino-Alpine. Ce Coupé avec un arrière particulièrement long est mu par un moteur 1300 de Contessa revisité par Alpine. Une culasse DOHC d'Alfa Romeo est monté sur le bloc GR100 et un carburateur Weber assure l'alimentation. La carrosserie dessinée par Michelotti est réalisée en fibre de verre alors que le châssis est en tout point similaire à celui des Alpines Renault Berlinette, soit un châssis poutre de section circulaire.

En plus elle est munie de 4 freins à disque et d'une suspension indépendante à chaque roue, toutes ces caractéristiques ont rarement été vues au Japon à cette époque.

Selon les données d'usine retranscrites dans le numéro catalogue de la Revue Automobile, la puissance est de 80 ch à 5500 t/min, le poids à vide de 850 kg et la vitesse maximum de 170 km/h.

A nouveau, une production en série est envisagée mais abandonnée. Par contre, selon les recherches effectuées par M. Ezawa, si le prototype en fibre de verre a disparu, il aurait été construit deux autres exemplaires avec carrosserie en acier. Vu le nombre de photos existantes montrant des auto de couleurs différentes et dans des conditions d'utilisation, il est vraissemblable que plusieurs Sprint GT 1300 aient été fabriquées.

 

Moteur Hino-Alpine DOHC

 

Page d'accueil - Contact