Accueil > Marques et modèles > Mitsubishi > Henry-J

MITSUBISHI

Henry-J

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Kurogane tricycles
Kurogane Type95
Kurogane Mighty
Kurogane Nova
Kurogane Baby
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Cony Giant
Cony Giant 360
Cony Guppy
Cony 360
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Mazda HR-X
Mazda MX-04
Mazda RX-7 SP / SP II
Mazda RX-7 en compétition
Mazda RX-7 (5 pages)
Mazda Coupe Vision
Mazda MX-03
Mazda RX-Evolv
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Henry John Kaiser et Joseph Frazer fondent la marque Kaiser-Frazer en 1945. En partant des vestiges de Graham-Paige à Detroit, dont Frazer était le président, ils sortent les premiers modèles en 1947. En 1950, ils créent la marque Henry-J pour la commercialisation d'une voiture économique.

La Henry-J est de petite dimension pour les standards américains. Elle est simple, dépourvue de sophistication pour pouvoir être compétitive avec les trois grandes marques de Detroit.

L'habitacle contient le stricte minimum, il n'y a même pas de boîte à gants. Sur les premiers modèles, l'arrière est dépourvu de hayon et la couleur à choix est uniquement le vert pomme. Le moteur est un modeste 4 cylindres de 68 ch emprunté à la Jeep de Willys-Overland. Rapidement, Kaiser et Frazer se rendent compte que le marché de leur pays est difficile, du à la trop forte concurrence de GM, Ford et Chrysler. Ils s'intéressent à d'autres marchés, tout d'abord les Pays-Bas, Israël, le Canada mais aussi l'Argentine, le Brésil et le Japon. La marque Frazer disparaît en 1951.

Kaiser passe un accord avec Mitsubishi et construit une usine à Kawasaki pour la production du modèle Henry-J en 1951. Durant la Guerre, Mitsubishi fabriquait des avions et des tanks, mais elle avait déjà l'expérience de la construction automobile avec le Modèle A.

Les Henry-J nippones sont premièrement vendue aux Américains en poste au Japon et dans toute l'Asie de l'Est. Kaiser achète Willys Motors en 1953 et reprend la production des Jeep. L'usine Mitsubishi se met à produire des Jeep sous licence.

Le succès moyen de la Henry-J est à l'origine de la fin des marques Henry-J et Kaiser aux USA en 1954 et 1955. Henry J. Kaiser se consacre alors à la Jeep Willys jusqu'en 1970 ou la Kaiser-Jeep est vendue à American Motors. Mitsubishi cesse également la fabrication de la Henry-J en 1954 et se tourne naturellement vers la Jeep.

Ce que l'on retient le plus de la Henry-J est sa ligne particulière qui est due à Howard Darrin. Ce designer a travaillé pour Packard et Studebaker avant de dessiner les Kaiser-Frazer et de concevoir sa propre voiture.

 

Kaiser-Frazer Henry-J américaine

 

Page d'accueil - Contact