Accueil > Marques et modèles > Nakano Motor

NAKANO MOTOR

 

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

New Era
Kurogane
Kurogane Type95
Kurogane Mighty
Kurogane Nova
Kurogane Baby
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Cony Giant
Cony Giant 360
Cony Guppy
Cony 360
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Mazda HR-X
Mazda MX-04
Mazda RX-7 SP / SP II
Mazda RX-7 en compétition
Mazda RX-7 (5 pages)
Mazda Coupe Vision
Mazda MX-03
Mazda RX-Evolv
Mazda Cosmo 21
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Kashiro Nakano (中野 嘉四郎) tient un magasin de pièces détachées Ford, Nakano Motor, à Nagoya, dans les années 20. Son rêve est de construire son propre véhicule. Il s'associe alors à Giant Motors pour devenir Giant Nakano Motors en 1931. Un utilitaire à trois roues est fabriqué et vendu sous le nom de Giant. Il utilise un moteur monocylindre de 500 cm3 à refroidissement à air provenant de Motosacoche en Suisse (MAG) couplé à une boîte de vitesses Tokyo Meguro. L’engin pèse 500 kg. Je n’ai malheureusement trouvé aucun document illustrant ce véhicule.

En 1936, Nakano a développé ses propres moteurs, un monocylindre OHV 650 cm3 et un bicylindre en V de 750 cm3, tout deux refroidis par eau. Les frais d'outillage et de production s’avérant trop élevés, il vend les droits de fabrication et la production est interrompue en 1937.

A près la guerre, Giant est ressuscité par Aichi Machine Industry qui va le commercialiser jusqu’en 1960.

Giant Nakano Motor n’est plus mais Nakano Motor Co est né en 1951. Un mini-véhicule est développé, l’Auto Sandal FS. Un moteur 4 temps monocylindre de 348 cm3 à soupapes latérales placé à l’arrière transmet ses 5 ch à 2700 t/min de puissance par une transmission par friction. Un disque mobile entraîne un autre disque transversal de façon à créer une transmission automatique linéaire. C'est un système peu pratique et encombrant. De ce fait le moteur est placé en position centrale arrière. Il est fabriqué par Mitsubishi et il se démarre au pied avec un kick placé sur le côté droit, devant la roue arrière.

L’auto ressemble à un jouet, elle mesure 228 cm de long et pèse 390 kg. Elle peut atteindre 45 km/h. Elle est historiquement la première mini-voiture produite au Japon.

En 1952 l’entreprise devient Japan Auto Sandal (日本オートサンダル) et la production débute en décembre. Fabriquée artisanalement à la main, chaque exemplaire diffère un peu des autres. Les catalogues de vente annoncent avec optimisme que la performante auto miniature peut transporter 200 kg de charge et qu'elle peut aisément gravir les montagnes d’Hakone ou de Suzuka. Prouesses que même la Subaru 360 qui sortira en 1958 et qui possède 3 fois plus de puissance aura bien de la peine à accomplir.

Courant 1953, un modèle FN est lancé. Il est équipé d’une transmission conventionnelle avec une boîte à 2 vitesses premièrement, puis à 3 rapports par la suite. La longueur a augmenté de 11 cm et le poids est maintenant de 407 kg. On ne voit plus de kick sur le côté ce qui fait penser qu'il y aurait un démarreur électrique. La vitesse maximale passe à 50 km/h, en tout cas sur le papier.

En 1954, un modèle à moteur à l'avant et traction avant est prévu, la FN-L, comme en atteste les catalogues retrouvés. Un bicylindre 2 temps à refroidissement liquide de 238 cm3 développant 10 ch à 5000 t/min est couplé à une boîte manuelle à 3 rapports.

La conception châssis-carrosserie séparés est toujours de mise. Cette fois la longueur est de 281 cm et le poids annoncé est de 400 kg, chiffre peu réaliste. Les deux axes de roue rigides sont suspendus à des lames de ressort. Aucun exemplaire n'a jamais été vu.

Diverses carrosseries sont suggérées sur les flyers utilisant des termes comme Road Star Rolly, Pickup ou Light Jeep, mais ils n'ont probablement jamais vu le jour.

Les prix de vente annoncés vont de 330 000 à 365 000 ¥ alors que le premier camion Datsun est à 500 000 ¥, les acheteurs ne se sont pas précipité. Environ 200 véhicules avec le moteur à l'arrière sont fabriqués jusqu’en 1954, lorsque l'entreprise cesse ses activités.

Cette aventure n’est pas sans rappeler celle du Flying Feather, à la même époque.

 

Kashiro Nakano et
son prototype Auto Sandal 1951

Auto Sandal FS 1952

La curieuse transmission
de l'Auto Sandal FS 1952

Auto Sandal FN 1953

Auto Sandal FN-L 1954

Auto Sandal FS 1952

Auto Sandal FN 1953

Auto Sandal FN-L 1954

 

Références:

ancar.jp Japan Auto Sandal Car
ameblo.jp Auto Sandal
mikipress.com Giant Nakano Motors
mizma-g.cocolog-nifty.com Auto Sandal

 

Page d'accueil - Contact