Accueil > Marques et modèles > Toyota > Toyota Motor Company, usine de Koromo

Histoire de Toyota

5. Toyota Motor Company, usine de Koromo

Histoire de l'automobile au Japon

Histoire de Toyota

Débuts → 1950
  1. Toyoda Automatic Loom
  2. Kiichiro Toyoda
  3. Kariya
  4. Production et distribution
  5. TMC et Koromo
  6. Just-in-Time
  7. Recherche et dév.
  8. Prototypes divers
  9. Efforts de guerre
  10. Après-guerre
  11. Redémarrage
  12. TMS et banqueroute

Années 50
  13. Prévoir l'avenir
  14. Modernisation
  15. Exportations
  16. Production 1
  17. Production 2

Années 60

Suite à la "Automotive Manufacturing Industries Law" décrétée en 1936 par le gouvernement, Toyoda et Nissan sont les seules entreprises japonaises à être autorisées à construire des automobiles. Le capital de Toyoda passe de 3 à 6 millions de yens en juillet 1936 et il est décidé de construire une nouvelle usine pour une production en grande série.

En octobre 1936, le nom de Toyota est adopté et le logo est inventé. Le mot Toyota vient de Toyoda qui a été volontairement changé. En japonais, Toyoda s'écrit en 10 traits de pinceau alors que Toyota n'en nécessite que 8, chiffre porte bonheur.

Kiichiro voit grand, très vite il prospecte des terrains afin de construire une vaste usine capable de produire 2000 véhicules par mois ; 500 voitures et 1500 camions.  C’est plus que ce que produit GM au Japon à ce moment (1300 véhicules/mois). Le choix se porte assez vite sur un grand terrain dans la région de Koromo, à l'est de Nagoya, dans la province de Aichi. Toyoda Automatic Loom Works se rend acquéreur de 200 hectares en décembre 1935. Chaque atelier composant l’usine fait l’objet d’un projet confié à un spécialiste du domaine. Un plan général global est terminé en janvier 1937.

Il faut trois ans de travaux pour construire l'usine. Cet endroit est aujourd'hui le centre mondial de l'entreprise Toyota, plusieurs milliers de personnes vivent et travaillent dans le complexe de Toyota City, il y a des logements, des écoles, un hôpital, un stade...

La Toyota Motor Company (TMC) est officiellement fondée le 28 août 1937 avec un investissement total de 12 millions de yens. Risaburo Toyoda est président et Kiichiro est directeur général. Les équipements de l'usine de Kariya sont déplacé à Koromo et la nouvelle usine est inaugurée le 3 novembre 1938.

Un terrain d'aviation fait partie du site et servira au développement aéronautique. Une piste d'essai pour les véhicules roulants sera encore ajoutée en 1939.

Le développement aéronautique effectué par Toyoda passe par l'étude d'un Pou du ciel, micro-avion français à décollage court, et d'un biplan Beechcraft. En collaboration avec le département d'ingénierie de l'université de Tohoku, un moteur rotatif est développé. On peut encore citer la fabrication d'un autogyre, d'un hélicoptère et d'une turbine à gaz.

En avril 1939, le capital de la société passe à 30 millions de yens. Kiichiro Toyoda devient président de Toyota Motor Company en 1941.

Toyoda devient Toyota Motor Company

Risaburo Toyoda

Usine de Koromo presque terminée, 1938

machines-outils 1938

 

Extrait de l'article "Toyota City" du Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel :

« Toyota aurait décidé de s'implanter dans la préfecture d'Aichi où se trouve Koromo, car les habitants de la région et de la capitale régionale Nagoya, ville industrieuse, étaient à cette époque réputés économes, à la différence d'Osaka, ville commerçante, et de Tokyo, métropole internationalisée. Bien plus, le chef militaire Tokugawa Ieyasu, dont la famille régna sur le Japon lors de la période Edo (1603-1868), est parti de cette région. Installer ces usines en rase campagne signifiait également d'employer des ruraux qui au Japon, à cette époque, n'étaient pas imprégnés des idées subversives et communistes des travailleurs des grandes villes. Le clan Toyoda préférait s'appuyer sur une main-d’œuvre locale, qualifiée et disciplinée et économe...

Koromo, bourg rural fortifié, producteur de soie entame alors sa transformation en une « ville industrielle moderne ». Le bourg est cependant bien desservi par des moyens de transport ferroviaire et dispose d'une alimentation en électricité. Le maire de Koromo accepta cette implantation comme une très bonne opportunité pour sortir de la crise, amorcée depuis 1930. Malgré des difficultés pour convaincre les 180 propriétaires terriens concernés par ce rachat, le maire y parvint. Une première usine fut construite en 1935 en plein champs. Toyota se développa en produisant essentiellement des camions pour l'armée japonaise, qui se préparait à la guerre qui survient en 1937, avec le début de la Guerre sino-japonaise. De 1937 à 1945, Toyota s'est développé en tant qu'industrie militaire dans le régime national de guerre contrôlé par l'Etat impérial.

L'implantation de la première usine et du siège de Toyota à Koromo a apporté quelques changements brutaux à sa structure démographique et industrielle. Au niveau démographique, l'effet de l'implantation était déjà net : si, de 1920 à 1935, l'augmentation du nombre d'habitants restait faible (de 11.924 à 14.256, soit 19.5%), celle de 1935 à 1940 était de 44.7% (de 14.256 à 20.629). Le bourg rural dont l'activité étiat la production de soie, devient progressivement une ville-usine. Le poids des foyers dont des membres sont employés dans l'industrie Toyota passe de 3.6% à 20.5% entre 1933 à 1939. Par ailleurs, l'implantation de Toyota a stimulé le secteur commercial du bourg : le poids des foyers dont des membres travaillent dans ce secteur, a augmenté entre 1937 et 1939 de 68.8% (de 916 à 1.546). A l'inverse, le déclin du secteur des vers à soie fut amorcé : diminution du chiffre d'affaires de 50 % entre 1936 et 1939. Cette chute est non seulement liée à la crise de 1929, mais également au régime national de guerre qui contrôlait l'économie en restreignant les «industries pacifiques (heiwa sangyô)», à savoir celles non militaires. »

Page d'accueil - Contact