Accueil > Marques et modèles > Toyota > FXV

TOYOTA

FXV

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Hope Star (4 pages)
Mazda RX-510
Mazda Grand Familia
Mazda R16A
Mazda Familia
Mazda Familia Rotary/R100
Ken Okuyama Design
K.O 7
K.O 8
Kode 9
Kode 57
Kode 0
Toyota FXV-II
Toyota Supra (5 pages)
The Japanese Gentleman's Agreement
Scion
Scion FR-S Concept
Subaru BRZ
Subaru BRZ STI
Toyota GT86
Toyota GR-HV
Honda J-VX

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 
Toyota FXV 1985

Au salon de Tokyo 1985, Toyota présente le prototype FXV comme le coupé parfait à 4 places de l'avenir. On peut lire sur le stand "Advanced Sporty 4WD Saloon".

On l'avait déjà vu précédemment avec la FX-1, Toyota se veut visionnaire et désire montrer qu'il se donne les moyens de ses ambitions.

En effet, cette voiture est équipée des dernières technologies automobiles comme les quatre roues motrices et directrices en permanence, la suspension hydropneumatique modulable et un freinage avec antiblocage. L'aérodynamique a également été très soignée pour obtenir un Cd de seulement 0.24.

Le moteur est un 4 cylindres DOHC 16 soupapes de 1998 cm3 monté en position transversale centrale arrière. Il est suralimenté par un turbocompresseur ainsi qu'un compresseur Roots.

Cette technique mixte permet des réponses rapides et de bonnes accélérations. Une gestion électronique favorise une consommation minimale en fonction de son utilisation.

Les pistons sont fabriqué en magnésium renforcé de fibre. Les conduits d'admission sont en résine et la turbine du turbo en céramique. La puissance donnée est de 220 ch pour un couple de 294 Nm.

Une boîte de vitesse automatique à 5 rapports contrôlée électroniquement transmet la puissance aux quatre roues.

Les informations de fonctionnement de la voiture habituellement disposées sur le tableau de bord sont ici projetées sur le pare-brise à la façon d'un cockpit d'avion de chasse (affichage tête haute) et peuvent être également données de vive voix par un synthétiseur vocal.

Un écran couleur tactile permet de commander le réglage de la suspension, l'air conditionné, la hifi ou encore d'appeler via le téléphone cellulaire monté dans la planche de bord.

Contrairement aux véhicules de la concurrence (Mazda et Nissan) où les roues arrières sont contrôlées électroniquement, le système des quatre roues directrices est mécanique sur la Toyota. Le boîtier de direction commande directement les trains avant et arrière.

Parmis les autres gadgets, citons les portes à assistance électronique d'ouverture, les panneaux du toit relevables, à cellules solaires, les rétroviseurs intérieur et extérieurs anti-éblouissement à cristaux liquides, les essuie-glace réliés à un détecteur de pluie et la climatisation avec sonde de régulation automatique.

 

Salon de l'automobile de Tokyo 1985

Toyota FXV-II 1987

En 1987 Toyota présente une évolution de son prototype, la FXV-II. En plus de toutes les innovations présentes sur le premier modèle, on peut citer les ailes et capots en Kevlar à fibre d’aramide (comme dans les gilets pare-balle), le toit vitré à cristaux liquides à degré d’obscurcissement variable par polarisation, un radar de conduite auto-adaptative et des supports moteur à régulateurs électroniques afin de réduire les vibrations transmises à la caisse, un feu stop à led monté dans l’aileron arrière et un accélérateur électronique. Le parebrise et la lunette arrière sont recouverts d’un film en céramique conductrice servant au dégivrage mais aussi d’antenne radio et de détecteur de pluie. Deux écrans CRT affichent des informations pour le conducteur et le passager. Un écran LCD sert à la fois d’indicateur de vitesse et de compte-tours. Une carte à puce permet d’utiliser des données personnelles tel qu’un annuaire. Notons encore la présence d’un système de navigation GPS et un accéléromètre.

Le moteur se trouve maintenant à l’avant, c’est un V8 tout aluminium de 3.8 litres de la série LASRE (Lightweight Advanced Super Response Engine). Avec deux fois double arbres à cames en tête, 32 soupapes et une admission variable, il développe 235 ch à 5600 t/min et 323 Nm à 4000 t/min [JIS]. Il est couplé à une boîte automatique à 4 rapports. La vitesse maximum est estimée à 260 km/h.

Les 4 roues sont toujours motrices et directrices. La suspensions pneumatique est réglée électroniquement et permet de garder l’assiette horizontale en virage et en accélération. Ce système se reverra dans le TEMS utilisé sur les Cressida, Soarer et Supra. Une direction assistée progressive, le contrôle de traction et l’ABS font aussi partie du lot.

Ce prototype constitue un concentré de nouvelles technologies que l'on pourrait retrouver sur les futures voitures Toyota. En tout cas la ligne trapézoïdale à trois volumes de ce coupé deux portes préfigure grandement la Lexus SC400 à venir. Son Cd est de 0,25. Son moteur est également un avant-goût de ce que l’on trouvera dans la LS400.

 
 
 

Références:

Popular Mechanics. février 1986
Toyota Press Information, octobre 1987
Toyota FXV-II at speed, février 1988 par Jack Yamaguchi
Popular Science, février 1988 par C.P. Gilmore
Car & Driver, mars 1988, Toyota FXV-II par Yasushi Ishiwatari

 

Page d'accueil - Contact