Accueil > Marques et modèles > Kawasaki > Rokkogo

KAWASAKI

Rokkogo

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyota CAL-1
Yatabe RS
Toyota RV-2
Toyota RV-1
Daihatsu Hijet
Réseau de distribution Toyota domestique
Plaques d'immatriculation
Prince Moteurs
Toyota MX Concepts
Lexus Electrified Sport EV
Toyota Sports EV
Toyota FT-Se
Mazda Ionic SP
Prince Sedan
Prince BNSJ
Gasuden Mini-Van
Yanase YX360
Yanase Custom Sports
Toyota TES-ERA EV
Nissan GT-R50
Honda Open Sports
Honda Acute Blast
Honda V8 Sports
Okamura Mikasa
Nismo R33 GT-R LM
Nissan 300 Seta
Zagato Bambù
Autech Gavia Zagato
Autech Zagato Stelvio AZ1
Suzuki Fronte RP
HKS Zero-R
Nissan Z Concept
Nissan Middle Sports
Toyopet Racer
Nissan GTP
Nissan Jikoo
Nissan Z
Tokyo R&D
Vemac
Kuruma
ASL RS01
ASL Garaiya
Green Lord Motors
GLM Tommykaira ZZ
Asahi Kasei-GLM AKXY
GLM-G4
Kikuo Kaira
Tommykaira
Tommykaira ZZ (4 pages)
Nova Engineering (8 pages)
Racing Quarterly
Daihatsu X-021
Dome Formula E
Dome Cheetah
Dome (8 pages)
Nissan A680X
Nihonbashi
Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Si Kawasaki désire fabriquer des automobiles, ça reste l’armée qui dicte les règles. A la suite d'un brevet allemand pour des moteurs diesel, acquis en 1911, la compagnie a développé des moteurs de toute sorte (ferroviaire, aéronautique…).

Sur commande de l’armée des camions basés sur le Packard américain lui sont livrés en 1918. Deux voitures sont également construites en 1919. La priorité reste l’aviation et la production automobile est mise de côté.

En 1927 une voiture Type Army88 donne le départ d’une usine de construction de véhicules. En 1932, 3700 automobiles sont sorties de Kawasaki Vehicle. Appelée Rokkogo (六甲号), le modèle est KP52 en 1933.

En 1934, une grande voiture de tourisme de type KP52 est lancée. Disponible en carrosserie Sedan ou Pheaton, elle a un moteur 8 cylindres à refroidissement par eau de 5200 cm3 et 66 ch, un empattement de 3,3 m et un poids de 2350 kg. À cette époque, il n'y a que trois marques à travers le Japon: Fuso, Automobile Industry (plus tard Isuzu), Gas Electric (plus tard Hino) et Rokkogo.

Les camions (KT, ST) et les bus (KB) sont munis de moteur 6 cylindres de 4300 cm3 et 60 chevaux. Un certain nombre est vendu en châssis nus. Mis à part un automobile livrée à la famille impériale, la plupart des véhicules ont été achetés par l'armée japonaise.

La production automobile est définitivement abandonnée en 1942 sur ordre du gouvernement. Au total ce sont 4190 véhicules qui sont sortis de chez Kawasaki. L'atelier de construction des bus est déjà occupé par Tokyo Automobile Industries depuis 1938, cette compagnie devient Isuzu en 1949. Les autobus continueront de porter la marque Kawasaki jusqu'à la fin des années 60, puis s'appelleront Kawashige.

 

Kawasaki Truck 1918

Kawasaki Rokkogo Bus 1934

Kawasaki Rokkogo 1935

Kawasaki Rokkogo 1937
voiture livrée à la famille impériale

Kawasaki Truck, année inconnue

Kawasaki Isuzu 1947

 

Références:

global.kawasaki.com Kawasaki History
mikipress.com Meguro Manufacturing & Kawasaki Aircraft
shinblo1po1po.blog.fc2.com Kawasaki World

 

Page d'accueil - Contact