Accueil > Marques et modèles > Honda > F1 - RA273

HONDA

F1

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Dome F105
Honda F2 (2 pages)
Honda F1 (10 pages)
Toyota Corona
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

RA273

La FIA change la donne pour 1966. Elle modifie la réglementation qui limite la cylindrée maximum des moteurs en la passant de 1,5 à 3 litres. Honda n'a pas d'expérience dans une si grosse cylindrée, il faut créer un nouveau moteur en repartant de zéro. Cette transition demande du temps au constructeur japonais et ce n’est qu'au dernier tiers de la saison que Honda revient en piste avec une nouvelle voiture, la RA273.

Le nouveau moteur V12 de 3 l. est maintenant disposé longitudinalement dans le châssis. Les culasses DOHC comportent 4 soupapes par cylindre et des chambres de combustion qui reprennent la géométrie dessinée pour le petit moteur Honda 1 l. de F2 qui est en train de dominer le Championnat avec les châssis Brabham. La puissance est de 400 ch. La boîte 5 vitesses et l'injection sont fabriquées par Honda.

Ce moteur est puissant mais encombrant et lourd. De plus il consomme beaucoup d’essence, ce qui nécessite un réservoir de capacité augmentée, en fait ce sont 6 réservoirs séparés avec 6 pompes à essence qui sont nécessaires. Le nouveau châssis construit par Honda doit supporter ces contraintes de poids, de puissance et d’encombrement, il est donc aussi lourd.

Nous voici au Grand Prix d’Italie à Monza en septembre 1966. Les voitures sont pesées avant la course. La Honda accuse 742 kg sur la balance, soit 189 kg (34%) de plus que la Brabham BT19 Repco. Cela représente un bien gros handicap face aux concurrentes.

Les difficultés rencontrées par Honda pour développer la nouvelle monoplace ne lui ont pas permis d’en préparer une deuxième. Seul Ginther participe au GP d’Italie. La crevaison d’un pneu arrière au 17e tour dans le virage de la « Curva Grande » qui se négocie à plus de 220 km/h précipite l’auto dans le décor. Le pilote s'en sort miraculeusement indemne mais la RA273 est détruite.

Aux GP des Etats-Unis, les deux Honda présentes sont victimes de problèmes mécaniques et ne finissent pas la course. Des problèmes de surchauffe font chuter la puissance des moteurs, voir même éclater les blocs. De retour au Mexique, les voitures nippones ne réitèrent pas l’exploit de l’année précédente. Ginther et Bucknum terminent tout de même aux 4e et 8e places.

En ce début d'année 1967, Honda voit son Centre de Recherche plus occupé que jamais. La production de voitures de série décuple pour répondre à la demande. Le constructeur japonais doit laisser de côté la compétition moto et F2.

Les moyens consacrés à la F1 sont aussi restreints et Yoshio Nakamura, maintenant directeur des opérations, effectue des changements importants au sein de l'écurie. Les pilotes Richie Ginther et Ronnie Bucknum sont remerciés pour fin 1966. C'est le Britannique John Surtees qui a prend la relève avec l'unique Honda en lice.

En fait Surtees a signé le contrat avec Honda en octobre dernier et Nakamura s’est engagé à revoir sa copie pour le moteur V12 afin de le rendre moins lourd, moins encombrant et plus puissant. La boîte de vitesses doit aussi gagner en légèreté. Ces modifications vont prendre du temps et Surtees doit faire avec la RA273 pour démarrer la saison 1967.

Il participe à 6 Grand Prix et ça commence bien puisqu'il termine 3e à Kyalami en janvier. Les trois courses suivantes (Monaco, Pays-Bas et Belgique) sont entravées par des casses mécaniques. Honda ne se présente pas au Mans et revient en Angleterre où Surtees fini 6e, puis 4e en Allemagne. C'est la dernière compétition pour la RA273.

John Surtees et la Honda RA273 ont participé à deux compétitions de F1 ne comptant pas pour le Championnat. Tout d'abord la "Race of Champions" à Brands Hatch le 12 mars 1967 (abandon) et la "Daily Express Spring Cup" à Oulton Park le 15 avril de la même année (3e place).

 

Honda RA273 1966

John Surtees

John Surtees et Yoshio Nakamura

John Surtees a tout d’abord été multiple Champion du monde en moto (350 cm3 et 500 cm3) de 1958 à 1960 avant de venir à la Formule 1. Il débute chez Lotus, puis chez Lola et passe rapidement chez Ferrari.
Cet exceptionnel pilote devient Champion du monde en 1964 au volant d’une Ferrari 158. En 1966, suite à des conflits internes à la Scuderia, il quitte Ferrari et termine la saison chez Cooper. Il est deuxième au Championnat du monde des pilotes.
Parallèlement à la F1, Surtees monte son propre team pour courir en CanAm dont il remporte le titre avec une Lola T70 préparée par ses soins.
Pour 1967, il est contracté par Honda pour piloter, mais également pour créer une nouvelle auto plus performante. C’est en collaboration avec Eric Broadley, patron de Lola, qu’est conçu le châssis de la RA300 dans son centre des opérations de Slough, au sud de l’Angleterre.

John Surtees sur Honda RA273,
GP d'Afrique du Sud en 1967, qui se déroule pour la première fois à Kyalami

John Surtees sur Honda RA273,
"Race of Champions",
Brands Hatch le 12 mars 1967

 

  RA273 1966

 

  RA273 1967

"Daily Express Spring Cup" à Oulton Park, Angleterre, le 15 avril 1967.

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

Page d'accueil - Contact