Accueil > Marques et modèles > Nissan > De Fairlady à Z > Z32 (300ZX)

NISSAN

De Fairlady à Z

Génèse - S30 (240Z) - S30 (Z432) - S30 (260Z/280Z) - S130 (280ZX) - Z31 (300ZX) - Z32 (300ZX)
Z33 (350Z) - Z34 (370Z) - RZ34 (Z) - Compétition internationales - Compétitions nationales

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Gasuden Mini-Van
Yanase YX360
Yanase Custom Sports
Toyota TES-ERA EV
Nissan GT-R50
Honda Open Sports
Honda Acute Blast
Honda V8 Sports
Okamura Mikasa
Nismo R33 GT-R LM
Nissan 300 Seta
Zagato Bambù
Autech Gavia Zagato
Autech Zagato Stelvio AZ1
Suzuki Fronte RP
HKS Zero-R
Nissan Z Concept
Nissan Middle Sports
Toyopet Racer
Nissan GTP
Nissan Jikoo
Nissan Z
Tokyo R&D
Vemac
Kuruma
ASL RS01
ASL Garaiya
Green Lord Motors
GLM Tommykaira ZZ
Asahi Kasei-GLM AKXY
GLM-G4
Kikuo Kaira
Tommykaira
Tommykaira ZZ (4 pages)
Nova Engineering (8 pages)
Racing Quarterly
Daihatsu X-021
Dome Formula E
Dome Cheetah
Dome (8 pages)
Nissan A680X
Nihonbashi
Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Yanmar
Ohta
Nakano Motor

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Z32 - Nissan Fairlady Z / 300ZX

Une nouvelle 300ZX apparaît en février 1989, au salon de l'automobile de Chicago, tout comme la Honda NSX. Si le nom est identique à la précédente, c'est une toute nouvelle voiture avec un nouveau châssis (Z32). Elle correspond à la 4e génération de Z Car. Toshio Yamashita, sous la direction d'Isao Sano, en a dessiné la ligne, basse et large, intemporelle et sportive. Il s'est inspirée de la culture automobile nord-américaine. A l'intérieur, on oublie le tableau de bord digital pour revenir à des compteurs analogiques plus facilement lisibles. L'habitacle est dessiné comme un cockpit. La 300ZX reçoit beaucoup de récompenses à travers le monde pour son design, les magazines Motor Trend, Autocar et GQ lui décernent des distinctions. Sur le museau, le nouveau logo Nissan est symbole de modernité.

Dès le milieu des années 80, une remplaçante à la Z est envisagée. Le développement d'un coupé à moteur central permet de tester de nouvelles technologies. La MID4 ne sera pas retenue mais elle donne son châssis et son moteur à la nouvelle 300ZX. Nissan se procure un superordinateur Cray-II, le plus puissant et le plus cher ordinateur existant, pour une conception assistée, La Z32 est la toute première automobile conçue en DAO (dessin assisté par ordinateur). Les travaux débutent en octobre 1986 et la première 300ZX roule en mars 1989. Un prototype de présérie est présenté au salon de Chicago par Katsuo Yamada, directeur général du développement de produits de Nissan.

Vendue comme modèle 1990, elle est disponible dès avril 1989. La version turbo arrive en automne. Les schémas 2 places strictes et 2+2 sont maintenus mais toutes les variantes ne sont pas disponibles sur tous les marchés. Par exemple en France, j'ai lu que seule la Turbo 2+2 est importée. Le "châssis court" est 120 mm inférieur en longueur que celui de la 2+2. La dimension extérieur est quant à elle de 215 mm plus courte. Le poids à vide est de 1440 à 1620 kg selon les versions.

Le moteur (VG30DE) V6 DOHC de 3 litres et 24 soupapes est maintenant la norme. Il développe 222 ch à 6400 t/min et 269 Nm à 4800 t/min [SAE]. Au Japon, 230 ch et 273 Nm [JIS]. Il est couplé à une boîte manuelle 5 vitesses ou automatique à 4 rapports.

Avec la version TT (Twin-Turbo, VG30DETT), on a enfin une supercar de 300 ch. Pour les USA, elle est donnée à 304 ch à 6400 t/min pour un couple de 384 Nm à 3600 t/min [SAE]. Pour l'Europe, 283 ch et 375 Nm [ECE] et pour le Japon, 280 ch et 388 Nm [JIS]. Elle vient en standard avec le toit T-top, une suspension contrôlée électroniquement, l'ABS et une direction sur les roues arrière commandée hydrauliquement (Super HICAS). Les deux turbos Garrett T25 en parallèle sont munis de deux intercoolers. Sa vitesse de pointe est de 250 km/h et le 0-100 km/h est accompli en 6.1 secondes alors que le km départ arrêté est effectué en 25.3 s (données d'usine). C'est une sportive qui surpasse la Corvette C4 ou la Porsche 968.

Lors de sa refonte esthétique en 1998, la Lamborghini Diablo adopte les optiques de la 300ZX en remplacement des phares escamotables utilisés jusque-là. Un moyen économique pour Audi de rafraichir la sportive.

La crise économique que traverse le Japon dans les années 90 gèle le développement de nouvelles autos et la 300ZX ne va pratiquement pas évoluer en 10 ans d'existence. L'aileron de la Turbo est modifié en 1994 et la carrosserie reçoit un lifting en 1998. En 1992 sort la première Z convertible. Sa fabrication est confiée à American Specialty Cars (ASC) dans le Michigan. Avant cela, Straman Coaches a transformé quelque dizaines de coupé en cabriolets.

Randy Ball de Motorsports International basé au Texas s'associe à HKS pour développer une 300ZX SR-71. Le but est de réaliser une supersportive entièrement légale, l'exemple à surpasser étant la Callaway Corvette Twin Turbo. La carrosserie est restylée par Pete Brock pour Kaminari. HKS s'occupe du groupe propulseur en plaçant des turbos plus gros, accompagnés d'intercoolers maison et d'un échappement spécifique. Tout le reste de la mécanique reste d'origine. La puissance obtenue est de 460-500 ch à 6500 t/min pour un couple de 542 Nm entre 4000 et 5500 t/min. selon le tuning. Motorsports International travaille également la suspension et des jantes BBS sont montées. Le premier exemplaire est terminé novembre 1990. Testé sur piste, l'accélération de 0-60 mph est de 4.68 s (4.79 pour une 300ZX de série) et le 1/4 de mille est effectué en 12.80 s à 190 km/h. La vitesse de pointe mesurée est de 294 km/h. Elle est alors la troisième voiture de série la plus rapide du monde, après la Ferrari F40 et la Lamborghini Diablo. Vendue par des concessionnaires Nissan sélectionnés, elle bénéficie de la même garantie qu'une Z normale, mais elle en vaut le double. Ball comptait construire 500 voitures pour 1993, en fait seulement 8 exemplaires sont distribués.

En 1991, une 300ZX modifiée par Jun Auto Mechanic et Blitz (Japon) bat un record de vitesse sur le lac salé de Bonneville, dans l'Utah. Les 1000 ch propulsent l'engin à 421.536 km/h. Le record enregistré est de 419.84 km/h.

Steve Millen est un pilote officiel chevronné pour Nissan (voir ici). Son entreprise Steve Millen Sports Cars (appelé Stillen par la suite) prépare des pièces compétition pour les 300ZX dès 1990. Ces kits sont vite populaires et Stillen devient le tuner officiel des 300ZX pour Nissan.

En 1995, afin de marquer les 25 ans de la Z Car, et pour mettre à profit les succès remportés en compétition, Nissan demande à Stillen de préparer une 300ZX pour une édition limitée. Appelée SMZ, elle est fabriquée chez Stillen et est vendue exclusivement par les concessionnaires Nissan aux USA et en Australie. Un kit carrosserie la rend plus agressive, le bouclier avant est remodelé et un aileron est percé à l'arrière. Des jantes larges Yokoyama de 17'' sont montées. La suspension est durcie. Sous le capot Stillen remplace la tubulure d'admission et le filtre à air ainsi que l'échappement. Avec une compression augmentée de 2 psi, la puissance grimpe à 365 ch, d'où un 0-60 mph en 5,3 s. seulement. Il semble que 104 exemplaires aient été construits.

Une 300ZXR sort en 1998, c'est une série limitée avec une carrosserie légèrement modifiée. Puis tout s'arrête. Avant la Supra et la RX-7, il n'y a plus de Z Car en production et on ne sait pas si elle reviendra un jour.

Victime de son succès, la Fairlady est passée du statut de sportive simple et bon marchée à un coupé luxueux hors de prix. Elle est progressivement retirée du marché à partir de 1996 pour ne rester qu'au Japon jusqu'en 1999. Tous modèles confondus, ce sont 1 087 409 Fairlady qui ont été fabriquées.

 

Nissan 300ZX sketch par Yamashita en 1986

Katsuo Yamada avant l'ouverture du
salon de Chicaho 1989

Nissan 300ZX TT 1989

Nissan 300ZX 2+2 1989

Motorsports International 300ZX SR-71 1990

Nissan 300ZX Jun Auto-Blitz, Bonneville 1991

Nissan 300ZX Convertible 1992

Stillen SMZ 300ZX 1995

Nissan 300ZX 2+2 1998

Moteur type VG30DETT (1987-2000)

6 cylindres en V à 60° DOHC, 24 soupapes
cylindrée 2960 cm3
deux Turbo Garrett T25
Injection d'essence électronique
puissance 304 ch à 6400 t/min.
couple 384 Nm à 3600 t/min.

Maquettes, prototypes, salon de Chicago et usine

Nissan Fairlady Z / 300ZX

Nissan Fairlady Z / 300ZX TT (Twin Turbo) 1989-1993

Nissan Fairlady Z / 300ZX TT (Twin Turbo) 1994-1997

Nissan Fairlady Z / 300ZX TT 1998-1999

Nissan Straman 300ZX Convertible

Nissan Fairlady Z / 300ZX Convertible 1992

Motorsports International 300ZX SR-71 1990

Stillen SMZ 300ZX 1995

 

Références:

coachbuilt.com R. Straman Co.
cardesign.jp Designer of Nissan 300ZX[Z32], Mr. Toshio Yamashita
blasterzgarage.com Cray-2, America's Role in the production of the Z32 300ZX
jccc.web.fc2.com Nissan Fairlady Z
motor1.com Nissan 300ZX Goes 262 MPHZ
twinturbo.net The Motorsport International 300ZX Twin Turbo SR-71

 

Génèse - S30 (240Z) - S30 (Z432) - S30 (260Z/280Z) - S130 (280ZX) - Z31 (300ZX) - Z32 (300ZX)
Z33 (350Z) - Z34 (370Z) - RZ34 (Z) - Compétition internationales - Compétitions nationales

Page d'accueil - Contact