Accueil > Marques et modèles > Brock Racing Enterprises > Hino Samurai

BROCK RACING ENTERPRISES

Hino Samurai

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Kurogane tricycles
Kurogane Type95
Kurogane Mighty
Kurogane Nova
Kurogane Baby
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Cony Giant
Cony Giant 360
Cony Guppy
Cony 360
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Mazda HR-X
Mazda MX-04
Mazda RX-7 SP / SP II
Mazda RX-7 en compétition
Mazda RX-7 (5 pages)
Mazda Coupe Vision
Mazda MX-03
Mazda RX-Evolv
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Pete Brock conçoit la Samurai pour participer à des courses d'endurance comme le Grand Prix du Japon, voir les 24H de Mans. C'est un prototype de Groupe 2. Un châssis tubulaire supporte une carrosserie en aluminium très aérodynamique. L'aileron arrière intégré est innovant pour l'époque, il peut être commandé depuis le poste de pilotage afin de modifier la portance sur le train arrière.

Le moteur est le 1300 cm3 de l'Hino Contessa monté de deux carburateurs Mikoni/Solex et d'une boîte de vitesse à cinq rapports. Placé en position centrale arrière, il donne 110 ch à une voiture de 530 kg seulement. La Samurai est entièrement dessinée par Brock et fabriquée par Troutman-Barnes, un constructeur renommé de voitures de course.

Elle fait sensation à sa présentation en 1967. Elle apparaît dans bon nombre de revues spécialisées et fait même la couverture du magazine Road & Track de novembre 1967.

La Samurai arrive au Japon, l'acteur Toshiro Mifune se porte manager honoraire du team. Mais la surprise arrive des autorités japonaises qui ne laissent pas participer l'auto au GP du Japon 1967, prétextant une garde au sol trop faible. On peut regretter de ne pas voir cette splendide auto affronter les Nissan R380 sur le circuit de Fuji, mais la polémique sur sa discalification fait beaucoup parler d'elle au Japon et ailleurs, apportant toute l'attention sur le talent de Pete Brock. Hino est repris par Toyota cette même année et cesse la fabrication de voitures coupant court l'éventuelle participation aux 24H du Mans. Du coup la Samurai ne participera jamais à aucune compétition avec Brock.

Plus tard on retrouve la Samurai en course sur le circuit de Riverside aux mains de Terry Hall. Ce dernier la revend au pilote Ron Bianchi qui est bien décidé à faire gagner cette auto coute que coute. Bianchi monte un team afin d'améliorer la voiture pour la rendre plus compétitive. De nouveaux arbres à cames sont réalisés, le châssis, les suspensions et les freins sont revus. La Samurai est transformée pour devenir une gagnante. Durant quatre années elle écume les circuits de Californie. Elle remporte 25 compétitions et deux championnats dans sa classe.

Après plusieurs années stockée dans un box, la Samurai est rachetée par Pete Brock, puis elle est acquise par Satoshi Ezawa, un Japonais qui restaure la voiture pour intégrer sa collection.

 
 
 

Références:

mycarquest.com The Hino (BRE) Samurai Race Car – Lost But Not Forgotten
datsun.org The BRE Hino Samurai
bre2.net Broke Racing Enterprises

 

Page d'accueil - Contact