Accueil > Marques et modèles > Mana

MANA

 

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Nissan Jikoo
Nissan Z
Tokyo R&D
Vemac
Kuruma
ASL RS01
ASL Garaiya
Green Lord Motors
GLM Tommykaira ZZ
Asahi Kasei-GLM AKXY
GLM-G4
Kikuo Kaira
Tommykaira
Tommykaira ZZ (4 pages)
Nova Engineering (8 pages)
Racing Quarterly
Daihatsu X-021
Dome Formula E
Dome Cheetah
Dome (8 pages)
Nissan A680X
Nihonbashi
Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Les voitures Mana étaient construites pour concourir au Championnat de Formule Junior au Japon au début des années 70.

Conçues et réalisées par Kenji Mimura, elles font suite aux Eva présentées les années précédentes.

En 1971, la Mana 06 F-J au design très singulier, reçoit un prix spécial au Racing Car Show de Tokyo. Cette monoplace est mue par un moteur Honda 500 cm3 à refroidissement à air. Kikuo Kaira est amené à piloter une Mana 06. Il a dit que la tenue de route n’est pas bonne, que le moteur monté rigide sur le cadre transmet de terribles vibrations, que la visibilité est mauvaise, et enfin que cette voiture est comme un cercueil qui fatigue son pilote prématurément. Est-ce parce qu'à cette époque il est le concepteur des RQ Augusta concurrentes ?

Durant les saisons 1972 et 1973, le Grand Prix de Formule 2000 du Japon, à Fuji, voit évoluer une curieuse monoplace japonaise. La Mana 08 du team Fushida Racers est mue par un moteur Ford Cosworth FVC 1.8 litres. Elle remporte la classe réservée aux voitures japonaises du Championnat

Une Mana 08 pilotée par Jiro Yoneyama se qualifie en 9e place du GP du Japon 1972. Malheureusement, l’embrayage cède après le premier tour et c'est l'abandon. L’année suivante la Mana 08B, maintenant motorisée par une mécanique Chevrolet Vega, termine la course à la 10e place.

 

Mana 06 F-J 1971

Jiro Yoneyama, Mana 08 F-J 1972

 
 

Références:

ameblo.jp/exfuze4-u/ L'ancien pilote de course F2 Jiro Yoneyama
motorpress.jugem.jp Esso Racing Team Story
mmjp.or.jp 1972 Tokyo Racing Car Show
mmjp.or.jp The 4th Tokyo Racing Car Show
mmjp.or.jp 4th Tokyo Racing Car Show
oldracingcars.com JAF grand Prix 1972
oldracingcars.com JAF grand Prix 1973

 

Page d'accueil - Contact