Accueil > Marques et modèles > Mitsuoka

MITSUOKA

 

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyota Corona
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Avec des origines remontant à 1968, Mitsuoka est premièrement un garage de mécanique automobile à Toyama. Le premier véhicule construit par la firme est le Bubu Shuttle 50, une sorte de cube à roulettes animé par un moteur de 50 cm3.

Les automobiles fabriquées par Mitsuoka sont basées sur des plateformes courantes, souvent d'origine Nissan, Mazda ou Toyota, adaptées au besoin de la carrosserie et de l'équipement spécifique du modèle.

Chaque voiture est construite à la main par les ouvriers spécialisés de l'entreprise, ainsi chaque exemplaire peut être personnalisé selon les souhaits du client.

L'entreprise se développe dans son pays natal et prend des franchises pour l'importation de voitures étrangères: VW, Audi, Chrysler, Fiat, Alfa Romeo, GM, Lamborghini et Jaguar. Mitsuoka est également l'importateur principal de la TD2000 fabriquée en Malaisie (réplique de la MG TD de 1950).

Dès 2001 Mitsuoka Motor s'expose au salon international de l'automobile de Tokyo. Par la suite la marque se montre aux salon de Bangkok, Beijing, Shanghai et enfin Londres en 2016.

Durant les années 80 Mitsuoka Motor produit une variété de micro-véhicules monoplace dérivés du premier Shuttle. Encore sous la marque Bubu, la 505-C joue la Jaguar SS100 en modèle réduit, puis la Bubu Classic SSK qui marque l'entrée de Mitsoka dans le marché des neoclassic cars (ou pseudo-répliques). La 356 Speedstar suit deux ans plus tard.

Durant la décennie 90, Mitsuoka pousse un peu plus loin l'art du déguisement automobile. Les Le-Seyde et Dore font parler d'elles, des importateurs privés en font venir aux USA ou en Russie. Puis vient la Viewt qui est probablement le modèle qui a le mieux marché pour la marque puisqu'il se fabrique encore 20 ans plus tard.

La Galue, grande berline sur base Nissan, jouit aussi d'une bonne longévité. Née en 1996, la 5e génération sort en 2015.

Bien plus sportifs les roadsters Zero-1 et Classic Type-F sont des réminiscences de Lotus sur base Mazda MX-5. Grace à la Zero-1, l'entreprise est devenue officiellement le dixième constructeur du Japon autorisé à fabriquer des automobiles.

On peut encore citer la Ray et la Ryoga qui apparaissent dans la fin de cette décennie.

Le millénaire apporte d'autres nouveautés dont l'éventail est tout aussi hétéroclite: la Yuga, la Cute, l'Himiko, la Like et la Ryugi. Mais le modèle le plus emblématique et sans conteste l'Orochi, voiture de sport au design sans pareil.

En 2004 Mitsuoka devient l'importateur exclusif de la TD2000, une réplique malaisienne de la MG TD.

Parallèlement Mitsuoka continue à fabriquer des Microcars utilitaires ou ludiques que l'on peut acheter tout monté ou en kit.

Site officiel www.mitsuoka-motor.com/

 

Bubu Shuttle 50, 1982

Bubu 505-C 1985 et Classic SSK 1987

Bubu 356 Speedstar 1989 et Mitsuoka Le-Seyde 1990

Mitsuoka Viewt 1993 et Galue 1996

Mitsuoka Zero-1 1994 et Classic Type-F 1996

Mitsuoka Ray 1996 et Ryoga 1998

Mitsuoka Yuga 2000 et Cute 2002

Mitsuoka Nouera 2004 et TD2000 2004

Mitsuoka Orochi 2007

Mitsuoka Himiko 2008 et Like 2010

Mitsuoka Ryugi 2014

Mitsuoka Microcar

 

Page d'accueil - Contact