Accueil > Marques et modèles > Nissan > AD-1

NISSAN

AD-1

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Toyota Corona
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Salon de Tokyo 1975, sur le stand Nissan, on peut voir ce curieux prototype d'un petit coupé deux places à moteur central.

Rappelons que la Fiat X-1/9 est apparue en 1972, sa ligne en coin due à Bertone a défini un nouveau standard. Un petit moteur 4 cylindres placé transversalement au centre de la voiture permet une répartition des masses optimum et autorise un museau fin et très aérodynamique.

Bertone a déjà appliqué ce principe à la Lancia Stratos, avec le succès que l'on sait, mais la Fiat est destinée à la grande production, donc à un prix raisonnable. La Matra Bagheera et la Lancia Beta Montecarlo sont arrivée récement et d'autres vont suivre.

C'est certainement en pensant au succès de ces automobiles que Nissan a développé sa AD-1. Basée sur une plateforme de Cherry F10 avec son moteur 4 cylindres 1400 cm3 elle est compact et légère, 740 kg.

La mécanique est placée juste derrière les deux sièges, une culasse avec soupapes en tête et injection électronique coiffent le bloc. La puissance est transmise aux roues arrières au travers d'une boîte 5 vitesses. Le refroidissement est assuré par un radiateur placé à l'avant et relié au moteur par de longues durites.

Des suspensions indépendantes McPherson et des freins à disques sont montés aux quatre roues.

La carrosserie a été étudiée en soufflerie pour en optimiser l'aérodynamique (Cd de 0,26 ). Le toit en porte-à-faux a permis de minimiser les montants de pare-brise. Les glaces latérales n'ont pas de montants. La vitre arrière est escamotable et il y a encore un toit ouvrant.

Pour n'être qu'un prototype, la AD-1 est très aboutie et entièrement fonctionnelle. L'intérieur comprend deux sièges baquets réglables dans tous les sens. Des espaces pour les bagages sont prévus derrière le moteur, derrière les sièges et sous le capot avant.

Malgré tout, le projet est rangé dans un tiroir et il faut attendre une décennie avant de revoir une Nissan à moteur central, la MID4.

 
 

Page d'accueil - Contact