Accueil > Marques et modèles > Otomo

OTOMO (オートモ号)

 

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Kurogane tricycles
Kurogane Type95
Kurogane Mighty
Kurogane Nova
Kurogane Baby
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Cony Giant
Cony Giant 360
Cony Guppy
Cony 360
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Mazda HR-X
Mazda MX-04
Mazda RX-7 SP / SP II
Mazda RX-7 en compétition
Mazda RX-7 (5 pages)
Mazda Coupe Vision
Mazda MX-03
Mazda RX-Evolv
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

M. Junya Toyokawa (豊川順彌) est né à Hongo, Tokyo. Il est le fils de Ryohei Toyokawa, directeur du conglomérat Mitsubishi. Il s'intéresse à la mécanique dès son plus jeune âge. En 1912, à 26 ans, il fonde la Hakuyosha Company (白楊社) à Tokyo et produit des machines-outils. Inventeur, il détient le brevet d'un système de pilote automatique pour bateau fonctionnant avec un gyrocompas.

Cela lui ouvre les portes de l'entreprise américaine, Sperry Corporation, spécialisée en matériel de navigation navale et aéronautique, basée à New York. Après deux ans passé aux USA à étudier la mécanique automobile et la gestion d'entreprise, il fonde une société d'importation de machines à Tokyo en 1917. Avec l'aide de Tetsuji Makita il conçoit sa première automobile en 1921. Elle s'appelle Ares (アレース), du nom du dieu grec.

Deux prototypes sont construits. Un Type S avec un moteur 4 cylindres de 780 cm3 à refroidissement à air et un Type M de 1610 cm3 à refroidissement liquide. Les deux Ares sont exposées au Peace Memorial Tokyo Expo en 1922 et remportant la médaille d'argent. Plus simple de construction, le refroidissement à air est conservé mais la cylindrée est augmentée à 943 cm3. A la fin 1923, une dizaine d'Ares ont été fabriquées. Entre temps l'Otomo est développée sur la base de l'Ares. Un prototype est testé sur les pires routes du japon en 1924. Elle parcourt le trajet Tokyo-Osaka en 40 heures. Le moteur reste le même 4 cylindres en ligne qui développe 9 hp.

La voiture entre en production en août 1924. Disponible en version 2 ou 4 places, la carrosserie en tôle d'acier est montée sur un châssis en bois. Le moteur semble être un 4 cylindres de 780 cm3 à refroidissement à air. Il a un allumage par magnéto et une boîte de vitesse manuelle à trois rapports. Son prix est de 1780 ¥.

Toyokawa inove en technique commerciale. Il recrute des actrices connues et les fait essayer l’auto, elles en ventent l’aspect pratique. Un catalogue est publié avec Yaeko Mizutani et Fumiko Okamura posant à côté de la voiture.

L'Otomo est la première voiture japonaise à être exportée. Deux exemplaires sont expédiés à Shanghai en fin 1925.

Une course automobile est organisée en décembre 1925 à Tokyo. Toyokawa ne l'apprend qu'une semaine à l'avance. Il demande à son directeur d'usine, Tetsuji Makita, de préparer une auto spécifique à la compétition, ce qui est fait en 5 jours. La carrosserie en est simplifiée et un seul siège est installé, reculé tout à l'arrière du châssis. Allégée, elle ne pèse que 320 kg, soit 130 kg de moins que la version de série.

Le jour de la compétition, la piste en terre est détrempée par les intempéries des derniers jours. Sur les 12 voitures candidates, une séance de qualification n'en retient que 6, divisées en 3 catégories. L’Otomo est l'unique voiture domestique, son pilote est Takashi Sakai, il s'impose aux qualifications. Les autres autos sont principalement américaines, Curtis, Pierce-Arrow, Chalmer, Oakland, Overland et Daimler. Toutes des automobiles bien plus puissantes mais aussi plus lourdes, qui vont peiner dans la boue. La course est de 15 tours, la Daimler mène la danse mais elle abandonne comme plusieurs autres concurrents.

L'Otomo avec son moteur refroidi à l'air ne connaît pas de surchauffe et réalise une course tranquille. Elle termine l'épreuve en deuxième place, à deux tours de la Curtis gagnante. C'est un énorme succès pour Otomo qui fait connaître la marque au niveau national. Il a aussi motivé et donné confiance aux employés de Hakuyosha qui avaient peu de compréhension de la fabrication automobile.

1926 est l'année où le plus grand nombre d'autos ont été vendues. Un exemplaire de série participe à une course d'endurance entre Tokyo et Osaka, non-stop. Elle arrive au bout.

Un nouveau moteur est disponible en 1927, un 4 cylindres de 1331 cm3 de 20 ch remplace l'ancien. Quelque mois plus tard c'est un 1487 cm3 de 24 ch à refroidissement liquide qui est installé dans l'Otomo qui pèse désormais 600 kg.

A cette époque Otomo et Gorham avec la Lila sont les seuls constructeurs d'automobiles au Japon. Les voitures sont vendues au gouvernement, aux entreprises et également aux compagnies de taxi qui n'utilisaient jusque là que des pousse-pousse.

L'implantation des marques américaines, comme Ford et General Motors au Japon devient une concurrence insumontables pour les constructeurs indigènes. La production de l'Otomo est interrompue au printemps 1928 et Hakuyosha disparaît l'année suivante.

Quelques 250 Otomo ont été construites. Toyokawa continue ses recherches sur les automobiles et les engrenages en créant un institut de recherche chez lui. Il décède en 1965. Tetsuji Makita, quand à lui, créé le tricycle New Era qui deviendra Kurogane.

Sur les photos couleurs, c'est une reproduction fabriquée conjointement par le Musée Automobile Toyota et le Musée National des Sciences de Tokyo en 1999. Ils se sont basé sur un moteur restant, quelques autres pièces et des plans.

 

Junya Toyokawa

Plan de l'Otomo

Exemplaire reconstruit

 
 

Références:

minkara.carview.co.jp Otomo
ja.wikipedia.org Junya Toyokawa
ja.wikipedia.org Hakuyosha
ja.wikipedia.org Otomo
oba-shima.mito-city.com Otomo au National Science Museum
en.wikipedia.org Otomo

 

Page d'accueil - Contact