Accueil > Marques et modèles > Toyota > TTE 222D

TOYOTA

TTE 222D

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Kurogane tricycles
Kurogane Type95
Kurogane Mighty
Kurogane Nova
Kurogane Baby
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Cony Giant
Cony Giant 360
Cony Guppy
Cony 360
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Mazda HR-X
Mazda MX-04
Mazda RX-7 SP / SP II
Mazda RX-7 en compétition
Mazda RX-7 (5 pages)
Mazda Coupe Vision
Mazda MX-03
Mazda RX-Evolv
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Dans les années 80, la Toyota Celica est la reine des rallyes africains mais elle peine dans les compétitions européennes se déroulant sur des routes sinueuses. Toyota Team Europe (TTE) a l'idée de développer une voiture de rallye plus compacte avec moteur central. La MR2 étant dévoilée en 1984, elle sert de base au projet baptisé 222D. Elle est donc conçue en 1985 pour le Groupe S et pourra éventuellement aussi courir en Groupe B.

Le nombre d'exemplaires construits n'est pas claire, certaines sources parlant de 10 alors que d'autres ne citent que trois voitures, une blanche et deux noires. Un châssis tubulaire spécifique est construit pour recevoir un moteur en position central arrière. Les 3 voitures connues possèdent chacune une configuration particulière. Moteur transversal ou longitudinal, propulsion ou 4 roues motrices dotée d'une boîte de vitesses Xtrac.

On ne sait pas exactement quels moteurs ont été employés mais ce sont tous des 2 litres turbochargés développant plus de 600 ch. Le poids à vide de l'auto est de 750 kg.

Avec la disparition du Groupe B en 1986, le projet 222D fut mis de côté et les voitures qui n'ont participé à aucune course sont oubliées.

Depuis 2008, elle réapparaissent dans des rallyes historiques comme à Goodwood. Il semble qu'il existe trois survivantes. La blanche est montée d'un moteur longitudinal et vit au Japon. Au moins une noire est en Allemagne. Cette dernière a un moteur transversal turbo et une transmission 4x4.

 
 

Ci-dessous au Festival of Speed de Goodwood, diverses années.

 

Page d'accueil - Contact