Accueil > Marques et modèles > Toyota > Toyota Corona

TOYOTA

Corona

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyota Corona
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

ST10 (1957-1960)

La première Toyopet Corona est présentée en mai et sa production démarre en juillet 1957. C'est une petite berline à 4 places et elle est la première Toyota à carrosserie monocoque. Elle a été dessinée et est fabriquée par Kanto Auto Works qui construisait la Master RR.

La ST10 est un peu batarde, elle descend directement du Model SA de 1947 dont elle emprunte le moteur Type S. Les suspensions, la transmission, les freins et la direction viennent du stock de la Crown RS. Enfin d'autres pièces sont identiques à la Master RR.

Le moteur Type S de 995 cm3 a évolué en 10 ans et il développe maintenant 33 hp.

La désignation ST16 correspond à la version station wagon.

 

Toyopet Corona (ST10) 1957

présentation de la Toyopet Corona ST10
au Tokyo Toyopet Motor Sales, 1957

 

PT10 (1959-1960)

Un nouveau moteur Type P est terminé en octobre 1959 et prend place dans la Corona PT10. Avec 997 cm3 et 45 hp ce n'est toujours pas un foudre de guerre. Grace à sa structure monocoque, le poids est contenu en dessous de la tonne. La vitesse de pointe est de 105 km/h.

La réglementaton des automobiles servant de taxis limite la cylindrée à 910 cm3, la Corona est bridée en puissance pour continuer cette utilisation.

Toyopet Corona (PT10) 1959

 

T20 / T30 (1960-1964)

En mars 1960, la Corona est entièrement redessinée et devient PT20. Elle est exportée aux Etats-Unis sous le nom de Tiara. Elle est censée aider Toyota USA qui a bien de la peine à vendre la Crown et le Land Cruiser.

Elle conserve le moteur Type P (PT20) couplé à une boîte de vitesse automatique à 2 rapports ou une boîte manuelle à 3 rapports. En 1961 elle est disponible avec le moteur 1.5 litre Type R (RT20) de la Crown.

La Tiara se vend au compte goûte, seulement 318 exemplaires sont écoulés sur sol américain. A la fin de sa carrière elle reçoit un nouveau moteur 1.9 litre 3R (RT30).

Toyopet Corona (T20) 1960

 

T40 / T50 (1964-1970)

La troisième génération de Corona arrive en septembre 1964. La ligne est entièrement revue, plus moderne, elle marque une nouvelle ère pour les modèles Toyota. Le but est clairement de conquérir le monde, les USA en premier. Elle doit réussir là où les précédentes ont échoué. Cette Corona est la première Toyota a être globalement exportée et est généralement désignée comme MarkI.

Toyota a aussi besoin d'un nouvel atout face à son ennemi héréditaire, la Bluebird de Nissan. Une démonstration de performance est effectuée sur la toute fraîche autoroute de Meishin. Une Corona parcourt 100 000 km à la vitesse de 140 km/h.

Ce modèle se vend bien mais la Bluebird 410 est plus élégante et possède 4 suspensions indépendantes, alors que la Corona a encore des lames de ressort à l'arrière. Par contre la Toyota est livrable en une multitude de carrosseries qui font défaut chez Nissan. Le catalogue comprend la Sedan (RT40), le Coupé Hardtop (RT50/RT51/RT55), une 5 portes avec hayon (RT56), la Station wagon 3 portes, le Van 5 portes, le Pickup simple cabine et double cabine (RT46).

Sous le capot, on trouve tout d'abord le moteur Type P (PT40), en version 2P 1.2 litre ou 3P 1.3 litre. Plus intéressant est le 2R (RT40) 1.5 litre, utilisé dans les versions à l'exportation. Le choix de transmission va de la boîte manuelle à 3 ou 4 rapports ou une boîte automatique à 2 rapports.

Le moteur 3R de la Crown (1.9 litre) est livré pour l'exportation aux Etats-Unis. Plusieurs moteurs 1.6 litres sont aussi installés dans la Corona, 4R, 7R et 12R.

La Corona 1600S (RT51 Sedan et Hardtop) vient avec le moteur 4R double carburateur SU qui délivre 90 ch. Des freins à disque sont montés à l'avant et sa vitesse maximum est de 160 km/h. Des performances comparables à une Alfa Romeo Giulia 1600.

En 1967 la Corona 1600GT (RT55) est la plus performante avec son moteur 9R DOHC de 110 ch, elle profite de l'aura de sa grande soeur, la 2000GT, récement mise sur le marché.

A noter encore un prototype de Corona Cabrio 1600, probablement de 1967.

Dans la plupart des pays importateurs, c'est le modèle RT40 qui arrive en 1967. Il marque le début de Toyota en Belgique et en Suisse. En septembre 1967, sur 80 000 véhicules construits par Toyota, 30 000 sont des Corona.

La Corona est la première Toyota assemblée en Nouvelle Zelande. D'autres pays en produident également, comme l'Australie, l'Afrique du Sud ou la Corée du Sud.

Toyota Corona (RT40) 1964

Toyota Corona (RT40) australienne

Publicité pour la Corona avec référence à
la 2000GT du film de James Bond

Toyota Corona 1600S (RT51) 1967
Toyota Corona 1600GT (RT55) 1967

Toyota Corona Cabrio prototype 1967

RT40 Sedan

RT50 Coupé Hardtop

RT51 1600S

RT56 Hatchback

PT46 / RT46 Station wagon, Van, Pickup

 

T60 / T70 (1968-1972)

Avec l'apparition de la Corolla qui devient le "petit" modèle de la marque, la Corona peut grandir. En 1968 une Corona appelée MarkII est commercialisée. Elle vient se placer entre la Corona standard et la Crown. Légèrement plus grande que l'autre Corona , elle se reconnaît par sa face avant redessinée. C'est une concurrente directe à la nouvelle Laurel de Nissan.

Même si sa désignation châssis suit la logique des Corona, c'est en fait une nouvelle lignée qui débute. Dès 1972 elle adopte une plateforme dénommée X qui n'a plus rien à voir avec la Corona de base. Par la suite, la Corona MkII devient Chaser, ou Cressida à l'exportation.

Une panoplie de moteurs y sont installés selon les versions et les destinations d'exportation. 1.5 l. (2R), 1.6 l. (7R et 12 R), 1.7 l. (6R), 1.9 l. (8R et 10R) et enfin un 2 l. (18R).

T60 désigne la Sedan et T70 le Coupé alors que le Pickup est T66 et la Station Wagon est T78/T79.

Toyota Corona MkII (T60) 1968

 

T80 / T90 (1970-1973)

En février 1970 la Corona change à nouveau d'apparence. Elle gagne en volume. La Carina qui débute la même année, vient se placer entre la Corolla et la Corona.

Toujours dans l'esprit d'une auto économique de moyen format, elle a une ligne plus classique et les différents types de carrosserie sont plus limités. Il existe la Sedan, le Coupé Hardtop et la Station Wagon. Le Pickup est abandonné car le Hilux est introduit en 1969.

Malgré tout, pléthore de variantes sont disponibles selon la motorisation, la finition et le pays de destination. Pas moins de 6 moteurs différents sont proposés, tous des 4 cylindres en ligne. Les premiers modèles de base sont encore équipés des moteurs 2R (1.5 litre, 77 ch, OHV) et 7R (1.6 litres, 85 ch, OHV). Ils sont vite remplacés par les 12R (1.6 litre, 90 ch, OHV) et 6R (1.7 litre, 107 ch, OHV). En 1971 le 8R (1.9 litre, 108 ch, SOHC) s'ajoute au choix, puis le 18R (2 litres, 78 ch, SOHC). Une variante de ce dernier avec deux carburateurs SU est le 18R-G.

Pour la transmission, des boîtes manuelles à 3, 4 et même 5 rapports sur les modèles les plus sportifs sont montées. Sinon les boîtes automatiques Toyoglide existent avec 2 ou 3 rapports.

Chaque année quelques modifications d'ordre esthétiques sont appliquées sur les phares et la calandre.

Ses concurrentes sont, toujours et encore, la Bluebird de Nissan mais aussi la Mazda RX-2.

Toyota Corona (T80) 1970

Toyota Corona Hardtop 1700 1971

Toyota Corona Hardtop 2000SR 1972

T80 / T90 Sedan

T80 / T90 Hardtop

 

T100 / T110 / T120 (1973-1979)

La cinquième génération de Corona se vend bien durant la crise du pétrole qui frappe le monde en 1973. Elle existe en Sedan 2 et 4 portes (T100-T105), en Coupé Hardtop (T110-T115) et en Station Wagon (T116-T119). Il y a encore le Van au Japon (T106-T109).

Les moteurs vont du 2T (1.6 litre, 102 ch, OHV) au 20R (2.2 litres, 96 ch, SOHC). La Corona 2000GT possède le moteur 18R-G DOHC de 1968 cm3 et 145 ch de la Celica, il n'est disponible que sur le marché japonais.

Pour 1977, la face avant est modifiée (T120).

Après Nissan et Mazda, la Honda Accord et la Subaru DL, toute deux traction avant, viennent concurrencer le secteur.

Toyota Corona 1800 Deluxe (T100) 1974

Toyota Corona Hardtop (T120) 1977

T100 / T120 Sedan

T110 Hardtop

T100 / T110 Station Wagon, Van

 

T130 (1978-1983)

C'est la dernière Corona propulsion et également la dernière Corona vendue aux USA, remplaçée en 1983 par la Camry. Tous les modèles portent la désignation T130.

Peu de changement par rapport au modèle précédent. La carrosserie est de style plus carré, surtout après le lifting de 1979. Une version Liftback 5 portes est nouvelle.

La Corona 2000GT est reconduite avec le moteur 18R-GEU qui perd 10 ch (135 ch) par rapport à son prédécesseur, dû aux nouvelles restrictions d'émission des gaz.

Toyota Corona Liftback (T130) 1978

T130 Sedan

T130 Hardtop

T130 Liftback

T130 Station Wagon

 

T140 (1982-1987)

La Corona T140 aura une vie assez longue malgré son style quelconque. Des versions fonctionnant au gaz ou diesel sont utilisées comme taxi dans plusieurs pays asiatiques. C'est encore une propulsion alors que la Corona T150 traction avant sort l'année suivante. Les deux versions sont produites en parallèle. La T140 existe en Sedan, Coupé et Van, ce dernier uniquement au Japon. En Europe les clients préfèrent la Carina, ou la T150 à la T140.

Au Japon, des versions sportives sont commercialisées. La ST141 reçoit le moteur 1S-U (1.8 litre, 100ch, SOHC). La RT141, appelée TwinCam ou 2000GT est pourvue du 18R-GEU (2 litres, 135 ch, DOHC). La TT142, appelée 1800GT-T puis 1800GT-TR en 1984, ou TwinCam Turbo, avec le moteur 3T-GTEU (1.8 litre, twin-spark, 160 ch, DOHC Turbo, injection LASRE).

Le Coupé Hardtop 1800GT-T Turbo bénéficie de la publicité en la personne de Roger Moore qui apparaît dans les catalogues.

Toyota Corona Coupé Hardtop 1800GT-T Turbo (TT142) 1982

Toyota Corona Van (T140) 1982

T140 Sedan

TT142 Coupé Hardtop 1800GT-T / 1800GT-TR Twin Cam Turbo

 

T150 (1983-1987)

Cette Corona n'a plus rien à voir avec les précédentes. La base est celle de la Camry traction avant, raccourcie. Tout d'abord livrée en carrosserie Liftback 5 portes, elle se décline par la suite en Sedan. Si la T140 propulsion reste l'apanage des conservateurs et des sportifs, la T150 joue la carte de la sobre familiale. Pas de moteur turbo, mais du diesel et une game de blocs allant du 1,5 litre au 2 litres.

En 1984, la Corona T150 est renommée Carina II pour l'Europe (!). Une nouvelle génération viendra en 1988 puis elle deviendra Carina E en 1992.

Toyota Corona Liftback (ST150) 1983

Toyota Corona Sedan (ST150) 1983

 

T160 (1985-1989)

La Corona T160 n'est pas vraiment une autre génération de Corona. En fait ce numéro de châssis désigne une plateforme partagée avec la Celica Coupé, devenue une traction avant. D'ailleurs, au Japon, la Celica Coupé devient Corona VX Coupé. La seule chose qui la différencie de la Celica d'exportation sont les optiques fixes qui remplacent les phares rétractables.

Trois variantes de moteurs sont disponibles. La ST160, moteur 1S-iLU (1.8 litre, env. 100 ch, SOHC) remplaçé en 1988 par le 4S-FiLU (1.8 litre, DOHC), la AT160, moteur 4A-GELU (1.6 litre, env. 120 ch, DOHC) et la ST162, moteur 3S-GELU (2 litres, 160 ch, DOHC).

Elle ne sera pas remplacée avant 1993 avec la Toyota Curren.

Au Japon, en 1985, Toyota sort une Carina ED qui n'est autre qu'une Corona 4 portes hardtop plus luxueuse. Trois moteurs à choix, 1S-iLU (1.8 litre, 89 ch, SOHC), 1S-ELU (1.8 litre, 98 ch, SOHC), 3S-GELU (2 litres, 136 ch, DOHC).

Toyota Corona Coupé 2000GT (ST162) 1986

Toyota Carina ED (ST160) 1985

T160 Corona VX Coupé

ST160 Carina ED

 

T170 (1987-1992)

La Corona de 8e génération continue dans la lignée, une peu plus grande, et partageant beaucoup de points commun avec la Carina. Elle est badgée Carina II en Europe.

Afin de célébrer la 10 millionième Corona vendue, Toyota sort une série spéciale appelée Corona Super Roomy en mai 1990. Plus longue de 21 cm, 500 exemplaires sont livrables au Japon uniquement.

Toyota Corona SF (T170) 1987

 

T180 (1989-1993) / T200 (1993-1998)

La Carina ED de 1985 (ST160) évolue en 1989 et s'octroie une jumelle nommée Corona EXiV (ST180). C'est une version plus luxueuse de la Corona Hardtop normale. Tout comme la Carina ED, elle reçoit les moteurs 4S-Fi (1.8 litre, 105 ch, DOHC), 3S-FE (2 litres, 125 ch, DOHC) ou 3S-GE (2 litres, 165 ch, DOHC Turbo).

Réservées au marché Nippon, une deuxième version légèrement relookée apparaît en 1993 (ST200). La motorisation reste identique mais les puissances ont augmenté, respectivement 125, 140 et 180 ch.

Elle sera remplacée par la Toyota Progrès en 1998.

Toyota Corona EXiV (ST180) 1989

ST180 Carina ED

ST180 Corona EXiV

ST200 Carina ED

ST200 Corona EXiV

 

T190 (1992-1996) / T210 (1996-2001)

Appelée Carina E en Europe la T190 remplace la Carina II (T170). Au Japon elle continue de s'appeler Corona et est maintenant identique à la Carina locale mis à part des détails de finition. Les versions Station Wagon de la Corona comme de la Carina sont substituées par la nouvelle Caldina.

En 1996 arrive la 10e et dernière génération de Corona (T210). Au Japon, un modèle particulier prend le nom de Corona Premio (ST210) qui continuera à vivre après 2001 en compagnie d'une sœur jumelle, la Allion, ex-Carina.

La numérotation des châssis T continue. Une T220 existe encore mais ne porte plus le nom de Corona. Elle correspond à l'Avensis.

Toyota Corona Premio (ST210) 1996

       
 

Page d'accueil - Contact