Accueil > Marques et modèles > Ohta

OHTA (太田 ou オオタ)

 

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Kurogane tricycles
Kurogane Type95
Kurogane Mighty
Kurogane Nova
Kurogane Baby
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Cony Giant
Cony Giant 360
Cony Guppy
Cony 360
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Mazda HR-X
Mazda MX-04
Mazda RX-7 SP / SP II
Mazda RX-7 en compétition
Mazda RX-7 (5 pages)
Mazda Coupe Vision
Mazda MX-03
Mazda RX-Evolv
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

M. Yuuo Ohta crée sa petite entreprise en 1912 au nord de Tokyo. Au départ c'est un petit atelier d'usinage qui fabrique des modèles réduits d'avions et des segments de piston pour motos. Ohta étudie également les moteurs d'avion.

Le nom devient vite Ōhta Jidōsha Seisaku (太田自動車製作), ce qui signifie "production automobile Otha". L'usine déménage non loin de là et un premier modèle de voiture est fabriqué. L'Ohta OS Pheaton deux portes 4 places de 1922 est mue par un moteur 4 cylindres OHV de 965 cm3 de 9 ch. L'auto mesure 2895 mm de long et pèse 570 kg.

Il est prévu de la fabriquer en série mais le grand tremblement de terre de Kanto de 1923 anéanti l’usine et la production en est gravement affectée. Durant une dizaine d’année, Ohta se consacre à la construction de petits moteurs et au développement d’une nouvelle voiture.

La production en (petite) série débute en 1934 avec un spider équipé d'un moteur 4 cylindres de 736 cm3 à soupapes latérales. C'est Yuichi Ohta, le fils du premier qui se charge du design de la carrosserie qui est fabriquée par Yanase.

En 1935, l'atelier compte une quinzaine d'employés et environ 160 véhicules ont été construits. Des problèmes chroniques de fonds rendent difficile la croissance de l'entreprise. La voiture Ohta est bien faite et est représentative des premières automobiles particulières fabriquées au Japon. Le groupe financier Mitsui (三井グループ) voit en Ohta un avenir prometteur, ses voitures sont mieux faites que les Datsun et un coup de pouce l'aiderait à passer un cran au-dessus.

Mitsui est l'un des principaux Keiretsu nippon, il est à l'origine de la première banque privée du Japon, au 19e siècle. Il y a encore quelque années, Mitsui ne croyait pas à l'automobile et a laissé passer le marché désormais florissant des voitures d'importation en le laissant à Yanase. Après quoi, il a essayé de fabriquer sa propre automobile, la Yamashima, sans succès. Il investit 1 million de yens dans l'entreprise Ohta et la renomme Kōsokukikan Kōgyō (High Speed ​​Engine Industry ou 高速機関工業).

Le but est la production à grande échelle de petites automobiles et de camions afin de concurrencer Nissan sur ce segment économique. Une usine est construite à Shinagawa et le nombre d'employés passe à 250 personnes. Un réseau de vente est aussi mis en place.

Lors de la première All-Japan Car Race de 1936, Ohta participe et remporte la course. Le moteur Ohta de 748 cm3 et 23 ch fait sensation. Il devient fameux et remporte de nombreuses courses par la suite. Dix ans plus tard il brille encore pour sa puissance et sa robustesse.

Les modèles OC (1936) et OD (1937) se succèdent jusqu'à la Guerre avec une production d'environ 670 exemplaires construits, ce qui reste très largement inférieur à la capacité de Nissan. Durant la Guerre, High Speed ​​Engine Industry doit progressivement interrompre la fabrication de véhicules qui cesse complètement en 1942. En fait depuis 1939 l'entreprise est rattachée à Tachikawa Aircraft pour produire des pièces d'avions et des moteurs pour pompes à incendie.

Après le conflit, libéré de Tachikawa Aircraft, les activités peuvent reprendre en donnant la priorité aux véhicules utilitaires. La production de voitures particulières est encore très marginale. Le camion KA est le premier à sortir de chaîne en 1948. Son moteur E9 4 cylindres à soupapes latérales de 903 cm3 développe 23 ch à 4000 t/min et 49 Nm à 2200 t/min. Il a une capacité de charge de 800 kg. L'année suivante vient la Berline PA dotée d'un moteur E8 4 cylindres de 760 cm3 à soupapes latérales développant 20 ch à 4000 t/min. Une boîte de vitesse à 3 rapports est utilisée. La carrosserie est encore manufacturée artisanalement.

Pendant ce temps le troisième fils de Yuuo, Yushige Ohta ouvre son propre garage de réparation automobile, Ōhta Shōkai (オオタ商会), en 1947. Il se lance dans la fabrication et la préparation de voitures de course pour des clients privés.

En 1950 un Light Van VA utilise la même base mécanique que la PA et un camion de pompier FA est dérivé du KA. L'Ohta PA est améliorée en 1951 puis sort le modèle PB, à 4 portes, avec le moteur E9. Elle est plus grande et plus luxueuse que la PA. Le modèle PC de 1952 a encore le moteur E8 et une carrosserie empruntée à la Tama électrique.

En 1952, Kōsokukikan Kōgyō change de nom et redevient Ōhta Jidōsha (オオタ自動車).

Entre temps Yuichi Ohta a repris les rênes de l'entreprise. En 1951 il construit une monoplace pour participer aux compétitions automobiles qui se réorganisent après la guerre. Le moteur 750 cm3 est emprunté à une Datsun. Ses rapports avec Nissan vont s'intensifier puisqu'il dessine la Datsun DC-3 (1952) et la Datsun S211 (1959).

Les modèles de 1953 adoptent tous le moteur E9 dont la puissance varie de 24 à 26 ch. Une nouvelle boîte à 4 rapports remplace l'ancienne boîte 3 vitesses. La PA-5, peut atteindre 80 km/h. Le camion KC peut charger 1000 kg et le Light Van VF. Suivent différentes variantes de carrosseries sur la base de la PA-5: PH-1 (1954) qui est la première à avoir un parebrise d'une pièce, PF (1953-1958), PX et PK-2 (1955 comparable à la Toyopet Crown).

En 1954, un camion KD avec une charge utile de 1500 kg est monté d'un moteur E13 de 1263 cm3 et 45 ch.

Le dernier modèle vendu sous le nom de Ohta est la PK-3, présentée au salon de Tokyo de 1956. Tout comme les précédentes, sa petite taille et sa carrosserie à 4 portes la prédestine aux compagnies de taxis, destination de la majeure partie de la production.

En 1957, Kurogane, qui fait partie de Nihon Nanenki (Nippon Internal Machinery ou 日本内燃機) et Ohta sont absorbés par Nihon Jidōsha Kōgyō (日本自動車工業), et la production automobile est arrêtée l'année suivante. Une dernière étude d'une nouvelle berline PG est menée et un prototype est assemblé. Ōhta Shōkai entreprend l'étude de deux projets similaires en parallèle. Il s'agit d''un petit utilitaire à 4 roues, l'un devient Yanmar Pony, l'autre Kurogane Baby, moteur 360 cm3.

Yoshio Nakamura et 24 autres ingénieurs et pilotes de chez Ohta sont récupérés par Honda. Ils seront le fer de lance des automobiles Honda, la série des S et les premières F1 n'auraient probablement pas pu exister sans le savoir des ex-employés de Ohta. Nakamura deviendra le directeur de course de Honda.

Nihon Jidōsha Kōgyō devient Tamashi Industries en 1962. Tamashi est associé à Toyopet pour la préparation de moteurs pour le Grand Prix du Japon depuis 1964. Cette association perdure puisque Tamachi est impliqué dans la victoire de la Toyota TS40 au Championnat du Monde d'Endurance 2014. Plusieurs usines sont construites dans les environs de Tokyo pour la fabrication de pièces industrielles ainsi que des éléments de moteurs.

En 1969, une monoplace est fabriquée en série pour ce qui deviendra la Formula Junior. Moteur de 360 cm3.

En 2004, Tamashi est dirigée par le petit-fils du fondateur, M. Kunihiro Ohta, et l'entreprise s'est spécialisée dans la fabrication de pièces pour moteurs de compétition. Arbre à came, culasse et bloc moteurs sont utilisés en IRL et GT Racing. Elle sponsorise le pilote japonais Tora Takagi du team Mo Nunn sur Toyota IRL. Cette expérience se renouvelle d'année en année avec d'autres pilotes et équipes.

Tamashi ne fait pas que dans l'automobile mais également dans le domaine médical et spatial.

 

Ohta OS Pheaton 1922

Ohta Pheaton 1934-1937

Usine Kōsokukikan Kōgyō 1935

Ohta All-Japan Car Race 1936

Ohta PA 1949

Ohta PB 1951

Yuichi Ohta et sa monoplace en 1951

Ohta PH-1 1954

Ohta PK-2 1955

Ohta PK-3 1956

En 2012 Tamashi fête son 50e anniversaire
et le 100e de Ohta.

Ohta 1934 - 1937

Ohta PA 1949 - 1954

Ohta PB 1951 - 1957

Ohta PH - PK 1954 - 1957

Ohta divers

Ohta utilitaires

 

Références:

tamachi.jp Tamachi
mikipress.com Ohta PA/KA
yanase.co.jp Yanase Ohta 1935-1938
jp-autoauction.net Ohta
ancar.jp Ohta Jidosha et Kurogane
nissan-kohki.jp Nissan Kohki
ameblo.jp Ohta Cars
ameblo.jp Ohta Trucks

 

Page d'accueil - Contact