Accueil > Marques et modèles > Kurogane

KUROGANE (くろがね)

 

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Kurogane tricycles
Kurogane Type95
Kurogane Mighty
Kurogane Nova
Kurogane Baby
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Cony Giant
Cony Giant 360
Cony Guppy
Cony 360
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Mazda HR-X
Mazda MX-04
Mazda RX-7 SP / SP II
Mazda RX-7 en compétition
Mazda RX-7 (5 pages)
Mazda Coupe Vision
Mazda MX-03
Mazda RX-Evolv
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Tetsuji Makita (蒔田鉄司) a créé le tricycle New Era (ニューエラ), dans les années 20. Il devient le directeur de Nihon Jidōsha (Nippon Motor ou 日本自動車) en 1928, qui devient Nihon Nanenki (Nippon Internal Machinery ou 日本内燃機) en 1932 puis Kurogane est créé en 1937. C'est une entreprise prospère.

Outre le New Era, Makita fabrique la moto Aikoku équipée d'un moteur JAC maison de 50 cm3 à soupapes latérales.

L'invasion de la Mandchourie par les Japonais fait apparaître le besoin de véhicules adaptés. Makita est approché par l'armée japonaise qui lui demande de concevoir des véhicules à 2, 3 et 4 roues. Outre les motos, des side-cars et un engin de reconnaissance tout terrain sont développés. De plus il est demandé des véhicules à neige, des véhicules de déneigement et des munitions pour navires et avions. Une fois tout cela réalisé, les usines sont mobilisées pour la production de pièces pour avions. Une nouvelle usine de 13 000 m2 est même construite à Samukawa.

Revenons sur le véhicule de reconnaissance 4x4, le Type 95, ou Kurogane Shiki est  la première voiture de tourisme à quatre roues motrices au monde. Après cette réalisation, Makita entre en conflit avec la direction et quitte l'entreprise en 1943.

A la fin de la guerre, Nihon Nanenki hérite des usines de Samukawa, Omori et Kamata. Kurogane continue ses activités à Kanagawa. La production des tricycles reprend et permet à Kurogane de forger sa réputation dans le domaine des utilitaires légers. Ceci jusqu'à la fin des années 60 avec les modèles KY/KW, véritables camions à trois roues.

En 1955, le groupe Tōkyū (東急株式会社) achète Nihon Nanenki et désire créer un nouveau constructeur automobile. Kurogane et Ōhta Jidōsha (オオタ自動車) sont absorbés en 1957. Tout ce beau monde se retrouve sous une entité nommée Nihon Jidōsha Kōgyō (日本自動車工業), soit litérallement : Fabrique d’automobiles japonaise.

Comme ça ne suffisait pas, l’entreprise change encore de nom en 1959 pour Tōkyū Kurogane Kōgyō (東急くろがね工業). Trois utilitaires à 4 roues sont développés. Le Mighty, le Baby et le Nova.

Game Kurogane en 1961

Les ventes démarrent bien mais la concurrence est féroce et Kurogane se retrouve en difficulté financiaire. Tōkyū désire se séparer de Kurogane qui se retrouve en faillite début 1962. La production est interrompue et l'avenir est incertain.

Un accord de reprise est passé avec Nissan pour des pièces en sous-traitance, le moteur Type D est monté dans le Nissan Cablight ainsi que dans des machines industrielles comme des chariots élévateurs. Le nom de Tōkyū Kurogane Kōgyō disparaît en 1964 et l'entreprise devient Nissan Kohki. Ce dernier se charge des moteurs des Skyline et des Fairlady. Nissan Kohki devient une filiale de Nissan à 100% en 1970.

 

New Era 1930

Kurogane tricycle 1941

Kurogane Type 95 1937

Kurogane Mighty 1957

Kurogane Nova 1959

Kurogane Baby 1960

Kurogane divers

 

Références:

nissan-kohki.jp Nissan Kohki
nasahi-net.or.jp Kurogane
wikiwand.com Tokyu Kogyo Kurogane

 

Page d'accueil - Contact