Accueil > Marques et modèles > New Era

NEW ERA (新時代 ou ニューエラ)

 

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Kurogane tricycles
Kurogane Type95
Kurogane Mighty
Kurogane Nova
Kurogane Baby
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Cony Giant
Cony Giant 360
Cony Guppy
Cony 360
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Mazda HR-X
Mazda MX-04
Mazda RX-7 SP / SP II
Mazda RX-7 en compétition
Mazda RX-7 (5 pages)
Mazda Coupe Vision
Mazda MX-03
Mazda RX-Evolv
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Tetsuji Makita (まきたてつじ ou 蒔田 鉄司) est un ingénieur automobile prolifique. Il fonde Shukosha (秀工舎) en 1917, il pourvoie des pièces de rechange pour vélos et motos. Au début des années 20, il se joint à Junya Toyokawa afin de créer l’une des toute premières voitures construites en série au Japon, l’Ares.

Une nouvelle loi qui régit les petit véhicules à trois roues est édictée en 1924. Elle autorise de pouvoir conduire sans permis des tricycles motorisés pour autant que la longeur totale n'excède pas 2.40 m et que le moteur ne dépasse pas 360 cm3 de cylindrée. Bon nombre d'artisans vont se lancer dans la fabrication de tels engins.

La plupart des tricycles sont bricolés à partir de motos auxquelles on ajoute une roues à l'arrière, ce qui permet d'avoir un plateau de chargement. Sur ce principe, Makita crée le New Era. Sa particularité est d'avoir une transmission aux roues arrière avec une chaîne à chaque roue, ce qui améliore sa traction sur les chemins difficiles. Il peut transporter 200 kg. Les premiers modèles commercialisés à partir de 1927 sont munis d’un moteur importé, le JAP britannique, du nom de son inventeur John Alfred Prestwich.

Mais Makita désire fabriquer ses propres moteurs. En 1928 lorsque le conglomérat Ōkura Zaibatsu (大倉財閥) créée Nihon Jidōsha (Nippon Motor ou 日本自動車), Makita en devient le directeur et il peut développer ses activités. Il construit un moteur 4 temps de 350 cm3 refroidi par air. Il est vendu sur les New Era dès 1929. Ce moteur est appelé JAC et il a été prouvé qu'il présente les mêmes performances que le moteur britannique par l'évaluation officielle du Bureau des chemins de fer. L'année suivante il passe à 500 cm3 et développe 12 ch, puis à 650 cm3 pour 15 ch. Le New Era se vend bien, c’est le troisième meilleur tricycle d’avant-guerre, derrière Daihatsu et Mazda.

En 1932 Nihon Jidōsha devient Nihon Nanenki (Nippon Internal Machinery ou 日本内燃機). La vente des New Era reste l’activité principale et se poursuit jusqu’en 1937 où la marque devient Kurogane (くろがね). L’entreprise se porte bien et elle compte cinq usines.

 

New Era 1928

New Era 1930

New Era 1935 environ

 

Références:

tamachi.jp Tamachi
asahi-net.or.jp New Era
wikiwand.com Tokyu Kogyo Kurogane

 

Page d'accueil - Contact