Accueil > Marques et modèles > Hope Star

HOPE STAR (ホープスタ)

 

page 1 - 2 - 3 - 4

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Hope Star (4 pages)
Mazda RX-510
Mazda Grand Familia
Mazda R16A
Mazda Familia
Mazda Familia Rotary/R100
Ken Okuyama Design
K.O 7
K.O 8
Kode 9
Kode 57
Kode 0
Toyota FXV-II
Toyota Supra (5 pages)
The Japanese Gentleman's Agreement
Scion
Scion FR-S Concept
Subaru BRZ
Subaru BRZ STI
Toyota GT86
Toyota GR-HV
Honda J-VX

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

ON

Ono Yoshisada est né en 1921 dans le village de Kamitakase, aujourd'hui la ville de Mitoyo, dans la préfecture de Kagawa, sur l’île de Shikoku. Il part à Tokyo travailler dans un atelier de mécanique que tient son grand frêre. Il obtient un diplôme de commerce en 1937 tout en s'intéressant à la technologie. Agé de 18 ans seulement il construit un tricycle sur mandat du Ministère de l'intérieur. Le prototype nommé "Welcome car" deviendra un vélo-taxi qui sera distribué tout le pays après la guerre. Il germe en lui l'envie de fabriquer un tricycle motorisé comme il commence à en fleurir un peu partout.

Il va étudier la mécanique chez Toyo Kogyo (Mazda), il y voit les Mazda-GO, déjà bien fameux au Japon. Mais après une année, il doit faire son service militaire, il est engagé dans les troupes motorisées. La guerre finie, il ouvre un atelier de réparation automobile dans le quartier de Taito-ku, à Tokyo. Il est plus que jamais déterminé à fabriquer son propre tricycle qui puisse entrer dans la catégorie des mini-car, instaurée en 1949 par les autorités.

A partir de 1951, il assemble ses premiers trois-roues et les vend sous le nom de Hope Star ON dès décembre 1952. Ce sont des utilitaires à trois roues ouverts comme ceux déjà existant avant la guerre. Un châssis en forme d'échelle supporte un avant de moto et un essieu arrière.

Le moteur est un monocylindre quatre temps de 356 cm3 à soupapes latérales qui développe 15 ch à 5000 t/min. Ono construit ce moteur en empruntant des pièces d'autres marques. Le piston vient de Kurogane, la bielle et les paliers de Toyo Kogyo... Seul le bloc et la culasse sont originaux. Une boîte de vitesse à 3 rapports est connectée à un arbre de transmission et un pont Datsun.

L'avantage d'utiliser des pièces d'autres constructeurs est qu'elles ont fait leur preuve sur d'autres véhicules, donc plus fiables qui si Ono devait les fabriquer lui-même. Pour le client, c'est un gage de garantie en termes de fiabilité et de coût d'entretien. La particularité du Hope Star est qu'il est petit et léger. La publicité mentionne qu’il peut être conduit avec le permis pour mini-car et que les pièces de rechange sont disponibles facilement partout.

En 1954 il établit la société Hope Motor Co. et transfert les activités dans une usine à Minato-ku, un autre quartier de Tokyo. Montré au salon de Tokyo en 1955 le ON2 est habillé d’une carrosserie.

 

Hope Star ON 1953

Hope Star ON2 1954

Hope Star ON2 1955

page 1 - 2 - 3 - 4

Page d'accueil - Contact