Accueil > Marques et modèles > Hino > Contessa 900 Sprint Michelotti

HINO

Contessa 900 Sprint Michelotti

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Plaques d'immatriculation
Prince Moteurs
Toyota MX Concepts
Lexus Electrified Sport EV
Toyota Sports EV
Toyota FT-Se
Mazda Ionic SP
Prince Sedan
Prince BNSJ
Gasuden Mini-Van
Yanase YX360
Yanase Custom Sports
Toyota TES-ERA EV
Nissan GT-R50
Honda Open Sports
Honda Acute Blast
Honda V8 Sports
Okamura Mikasa
Nismo R33 GT-R LM
Nissan 300 Seta
Zagato Bambù
Autech Gavia Zagato
Autech Zagato Stelvio AZ1
Suzuki Fronte RP
HKS Zero-R
Nissan Z Concept
Nissan Middle Sports
Toyopet Racer
Nissan GTP
Nissan Jikoo
Nissan Z
Tokyo R&D
Vemac
Kuruma
ASL RS01
ASL Garaiya
Green Lord Motors
GLM Tommykaira ZZ
Asahi Kasei-GLM AKXY
GLM-G4
Kikuo Kaira
Tommykaira
Tommykaira ZZ (4 pages)
Nova Engineering (8 pages)
Racing Quarterly
Daihatsu X-021
Dome Formula E
Dome Cheetah
Dome (8 pages)
Nissan A680X
Nihonbashi
Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

A l'instar d'autres marques japonaises qui rencontraient des difficultés pour le design de leurs autos, Hino s'est associé la complicité du carrossier italien Michelotti. Basé sur la Contessa 900, cet élégant coupé 2+2 est présenté au salon de Turin en 1962. Elle est encore montrée à New York au printemps 1963 puis à Tokyo la même année. La position du volant à gauche est un signe du fort désire d'exportation d'un future modèle par Hino.

La mécanique est empruntée à la berline de base, mais revue par Nardi en Italie, le moteur de 893 cm3 est équipé d'un double carburateur et développe 45 ch à 5500 t/min. Un volant Nardi fait partie de l'équipement. Une boîte de vitesse à 4 rapports et des freins à disque à l'avant sont montés. Son poids est de 650 kg, soit 100 kg de moins que la berline 4 portes. Sa vitesse maximale théorique est de 145 km/h. Il est envisagé une production limitée à 1000 exemplaires en Italie mais le prix de revient calculé est prohibitif. Elle restera malheureusement unique, mais peut être considérée comme un prototype annonçant la Contessa 1300.

Oubliée durant de nombreuses années, elle est retrouvée et restaurée au début des années 2000. Je trouve le dessin de l'avant intéressant et préfigurant la BMW-Glas 1600 GT qui sera signée Frua 5 ans plus tard.

 

Salon de l'automobile de Turin 1962

 
 
 

Références:

60's Domestic Cars, Mook de Motor Fan 2012

 

Page d'accueil - Contact