Accueil > Marques et modèles > Mazda > Histoire de Mazda - Annèes 60-70

Histoire de Mazda

Annèes 60-70

page 1 - 2 - 3

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Hope Star (4 pages)
Mazda RX-510
Mazda Grand Familia
Mazda R16A
Mazda Familia
Mazda Familia Rotary/R100
Ken Okuyama Design
K.O 7
K.O 8
Kode 9
Kode 57
Kode 0
Toyota FXV-II
Toyota Supra (5 pages)
The Japanese Gentleman's Agreement
Scion
Scion FR-S Concept
Subaru BRZ
Subaru BRZ STI
Toyota GT86
Toyota GR-HV
Honda J-VX

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

La première automobile de série au monde propulsée par un moteur à piston rotatif est la Mazda Cosmo 110 Sport de 1967. Quelques mois avant la commercialisation de la NSU Ro 80 dont Mazda a acheté le brevet du moteur révolutionaire. La Cosmo est une automobile exclusive, trop chère pour être vendue en grande série, mais elle vient jusqu'au circuit du Nürburgring prouver le savoir faire de Mazda et démontrer la fiabilité du moteur.

En apprendre plus sur le moteur rotatif Mazda.

Mazda y croit, la firme a d’ores et déjà pris de l’avance et fanfaronne ses succès en prédisant l’avenir extraordinaire de ce nouveau moteur. Pour le prouver et surtout pour essayer de rentabiliser l'investissement considérable qu'il nécessite, la marque va le proposer sur tous les modèles de sa gamme.

En 1967, sont présenté deux prototypes sur le stand Mazda du salon de Tokyo, ce sont les RX-85 et RX-87. La première voiture est destinée à renouveler la game Familia qui date de 1963 en proposant une option à moteur rotatif, son nom est Familia Rotary (R100). A son lancement, en 1968, c'est la première voiture populaire à moteur rotatif. Mazda débute ses exportations vers l'Amérique, une poignée de R100 y est envoyée en 1970 et distribuée au compte goutte.

La RX-87, dessinée en Italie par Bertone, est également promue à la production en série. Elle vient compléter la série des Luce avec cette élégante Luce Rotary Coupe (R130). Un nouveau moteur à été spécialement conçu pour elle, c'est le type 13A.

La Japan Automatic Transmission Company (JATCO) est fondée en 1969, avec l’association des marques Toyo Kogyo, Ford et Nissan. Le but est de fournir des boîtes de vitesses automatiques à ces partenaires. Cette étape est nécessaire dans le but d’exporter des automobiles vers les Etats-Unis, ce qui arrive dès 1970. Le pickup Mazda Serie B de 1971 est vendu aux USA comme Ford Courier.

Un impressionant prototype de voiture de sport est réalisé en 1970, la RX-500 présage une super-sportive pour succéder à la Cosmo. En 1971, c'est un coupé à la ligne un peu lourde mais qui répond mieux aux normes de sécurité en vogue qui est présenté, la RX-510.

La Capella (616 en Europe) arrive en 1970, voiture de classe moyenne, elle se place entre la Familia et la Luce. Sa version à moteur rotatif est la RX-2. Plus grande, la Grand Familia vient en 1971 avec sa version sportive RX-3 qui va écumer les circuits du monde entiers durant plus d'une décennie. Elle est celle qui va détrôner la Nissan Skyline dans les courses japonaises.

En 1972, la Chantez vient remplacer la Carol disparue depuis deux ans. Toyo Kogyo a vendu 5 millions de véhicules, autos et camions confondus. Un centre de recherche est ouvert à Irvine, en Californie, le Mazda Technical Center.

Suivent les RX-4 et RX-5 mais la crise du pétrole de 1973 touche durement Mazda. Le moteur rotatif est puissant mais trop gourmand. L’époque est aux voitures économiques et les ventes chutes drastiquement, forçant Toyo Kogyo à demander de l’aide à la banque Sumitumo pour garder la tête hors de l’eau. Le moteur Wankel de Mazda doit être profondément revu pour continuer à vivre.

En 1974 Tsuneji Matsuda décède et la relève est prise par son fils, Kohei, qui représente la troisième génération de dirigeant de la marque.

Mazda lance la 323 (Familia) en 1977 avec un moteur conventionnel 4 temps et 4 cylindres en ligne. C’est un succès commercial qui aide la marque à envisager un future meilleur. C’est une petite voiture familiale, simple et robuste qui se vend aussi bien au Japon, qu’en Europe, et même aux Etats-Unis. Son moteur est réputé indestructible, ce qui fait qu’on en voit encore rouler une vingtaine d’années plus tard.

Une bonne surprise arrive en 1978 avec la Mazda RX-7 (Savanna).  Une voiture de sport légère, maniable avec 2+2 places vendue à un prix sans concurrence. Son moteur rotatif permet des montées en régime époustouflantes. Si des Mazda avaient déjà remporté des compétitions auparavant, la RX-7 s’impose au rallye de Monte-Carlo, aux 24H de Daytona ou encore aux 24H de Spa-Francorchamps.

Entre temps, Yoshiki Yamasaki a pris les rênes de l’entreprise, c’est le premier dirigeant qui n’est pas issu de la famille Matsuda. En 1979, alors que quelque 10 millions de véhicules ont été vendus, Ford acquière ¼ des actions de Mazda. Dès lors, certains modèles Mazda, comme le pickup Serie B sont vendus aux USA sous la marque Ford. Les futures modèles sont développés conjointement des deux côtés du pacifique.

 

Mazda Cosmo 110 Sport 1967

Mazda Capella (616 / RX-2) 1970

Mazda RX-500 1970

Mazda RX-510 1971

Mazda Chantez 1972

Mazda Familia (323) 1977

Mazda RX-7 (Savanna) 1978

page 1 - 2 - 3

Page d'accueil - Contact