Accueil > Marques et modèles > Nova Engineering

NOVA ENGINEERING

Nova 532P

Histoire - Nova 01 - Nova-02 - Nova 512/513 - Nova 532P - Fuji GC - Nova 53S - Nova SPL

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyopet Racer
Nissan GTP
Nissan Jikoo
Nissan Z
Tokyo R&D
Vemac
Kuruma
ASL RS01
ASL Garaiya
Green Lord Motors
GLM Tommykaira ZZ
Asahi Kasei-GLM AKXY
GLM-G4
Kikuo Kaira
Tommykaira
Tommykaira ZZ (4 pages)
Nova Engineering (8 pages)
Racing Quarterly
Daihatsu X-021
Dome Formula E
Dome Cheetah
Dome (8 pages)
Nissan A680X
Nihonbashi
Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Pour 1978, la F2000 devient F2 et la Nova 532P est la voiture la plus rapide du Japon. Heroes Racing fourni deux voitures à ses pilotes Kazuyoshi Hoshino et Satoru Nakajima. Les deux coéquipiers s'affrontent durant toute la saison sur les circuits de Fuji et Suzuka. Une troisième voiture est confiée à Masami Kuwashima de Sakai Racing. Hoshino remporte le Championnat All Japan F2 ainsi que la série Fuji GC. Nakajima remporte le championnat Suzuka F2. La domination de la Nova 532P est totale.

En outre, Hoshino trouve le temps de participer au Championnat d'Europe de F2. Sponsorisé par Pentax, il effectue deux courses en Europe, à Rouen et à Donington. La voiture se montre rapide mais n’arrive pas à la performance réalisée au Japon. Il est dit que les pneus Bridgestone développés spécifiquement pour Fuji et Suzuka ne peuvent pas être adaptés aux conditions des circuits européens. L'aérodynamique est également mise en cause, Yura avouera plus tard qu'il lui manquait les connaissances nécessaires pour maîtriser le flux d'air favorisant une meilleure force d'appui. Si le succès n'est pas au rendez-vous, Hoshino et la Nova se font remarquer.

Hoshino gagne une reconnaissance internationale et est surnommé "l’homme le plus rapide du Japon".

La Nova 532P fait encore une apparition l'année suivant dans les mains d'Hoshino mais les écuries ont fait le choix d'adopter la March 792.

Hoshino remporte les titres F2 et GC en 1980, All-Japan F3000 en 1987, 1990 et 1993, les 24 Heures de Daytona en 1992. Il fonde sa propre écurie Hoshino Racing en 1983 et continue à remporter des succès en WEC-Japan, JTTC, Formula Nippon...

La F3000 fait son entrée en 1987, un seul châssis national est produit par Dome et Mooncraft. Le nom change encore pour Formula Nippon en 1996 puis Super Formula en 2013.

 

Nova 532P Hoshino 1978

Nova 532P Hoshino, Fuji 1978

Nova 532P Nakajima, Suzuka 1978

Nova 532P Hoshino, Suzuka 1978

 
 

Histoire - Nova 01 - Nova-02 - Nova 512/513 - Nova 532P - Fuji GC - Nova 53S - Nova SPL

Page d'accueil - Contact