Accueil > Marques et modèles > Yamaha > Histoire de Yamaha - A550X

Histoire de YAMAHA

A550X

Genichi Kawakami - YX30 - A550X - Formule 1

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyota Corona 1600GT
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Toyota Corona
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Le 1er Grand prix du Japon a lieu le 3 mai 1963 sur le circuit de Suzuka tout neuf. Les constructeurs japonais se retrouvent pour la première fois directement en concurrence entre eux mais également avec les marques étrangères. L'impact des résultats sur les ventes se fait imédiatement ressentir. Il n'est désormais plus possible de compter sans les arguments sportifs.

Nissan commande à Yamaha un nouveau V8 pour la President et aimerait bien voir le projet YX80 animer la Cedric, qui pourrait ainsi être plus compétitive face au modèle Toyota.

Avec Nissan, Yamaha fait donc office de sous-traitant jusqu'à l'arrivée de deux projets plus importants. Premièrement, développer et produire un coupé sur la base du spider Datsun Fairlady et, deuxièmement, le projet A550X qui doit déboucher sur une future Nissan 2000GT.

La Datsun 1500 Coupé basée sur la Fairlady est réalisée en un temps record et un prototype est prêt pour le salon de Tokyo d'octobre 1963. La voiture est très élégante, fine et bien proportionnée, mais la direction de Nissan ne trouve pas l'auto commercialisable et gêle le projet pendant un an.

L'année 1964 est importante. Nissan se décide à produire la Silvia, nouveau nom de la Datsun 1600 Coupé, mais en interne, dans une nouvelle usine, et casse le contrat qui le liait à Yamaha pour la production de ce modèle. Pour Yamaha il ne reste alors plus qu'à se concentrer sur l'étude de la future Nissan 2000GT. Le nom de code du projet est A550X.

Les grandes lignes sont dictées par Nissan : une carrosserie monocoque en acier sur un châssis séparé, avant pointu, arrière fastback, phares escamotables, freins à disques aux 4 roues, vitres latérales non-plates et un moteur 2 l.

Kazuo Kimura et Fumio Yoshida, avec une contribution difficilement évaluable de Goertz, dessinent la carrosserie pour Nissan et Yamaha est, une fois de plus, contraint à la fabrication d'une voiture dans un délai extrêmement court.

Avec l'aide matérielle et technique de Nissan, un prototype A550X roule en septembre 1964. C'est un magnifique coupé avec carrosserie en acier. Goertz étant proche de Michelotti, un autre designer travaillant également au Japon à cette époque, certain y voient une ressemblance avec la Triumph GT6. On utilise le moteur YX80 couplé à deux carbus Solex, il développe 120 ch.

longueur: 418 cm
largeur: 157 cm
hauteur: 123 cm
empattement: 238 cm

Un deuxième prototype est alors construit par Yamaha. Il semble que Goertz ait déjà quitté Nissan à ce moment, où que du moins, il ne soit plus intervenu sur le dessin de celle-ci. Kimura et Yoshida sont maintenant entièrement responsables de son style.

L'influence du travail de Goertz est présente mais la ligne de cette voiture est différente. Elle porte le nom de Nissan 2000GT et aurait une carrosserie en fibre de verre laquée en noir. Il y a encore des photos d'une Nissan 2000GT Spider destinée à la compétition mais qui ne verra pas de suite.

Malheureusement, les tensions entre les dirigeants de Yamaha et de Nissan se sont agravées depuis l'avortement de la Silvia et lorsque les prototypes sont livrée à Nissan, le divorce est prononcé à la fin de l'année. Goertz est remercié et il ne reviendra plus travailler pour Nissan.

Les prototypes ne seront jamais revus, ce qui rend aujourd'hui difficile l'identification de ceux-ci. Nissan développera le projet une fois avoir racheté Prince et son savoir faire en matière de moteur et de monocoque de compétition.

Une légère inspiration du travail effectué avec Yamaha est tout de même perceptible sur la Datsun 240Z qui est dévoilée en 1969. Cela est du à Kimura et Yoshida qui travailleront avec Akio Yoshoda, ce dernier étant crédité pour le design de la 240Z, sous la direction de Yoshihiko Matsuo. Donc même si les designers de Nissan se sont toujours inspiré du dessin de Goertz, la 240Z est un pure produit de Nissan.

Yamaha, qui tenait fortement à développer la première GT japonaise, se tourne vers un autre constructeur qui planche sur un projet très similaire à l'époque, la Toyota 2000GT !

Cette dernière bénéficiera de l'expérience acquise par Yamaha dans la réalisation de prototypes. Yamaha développera également le moteur avec une culasse à double arbre à cames en tête. Les quelques 351 exemplaires de Toyota 2000GT seront construits chez Yamaha. Par la suite, tous les moteurs sportifs à double arbre à cames en tête de Toyota seront conçus par Yamaha.

 

Datsun 1500 Coupé CSP310

Maquette 1:1 du Projet A550X

Gabarit et prototype

Dessin de la future A550X

A550X à côté d'une Fairlady

A550X

Prototype de la Nissan 2000GT  réalisé par Yamaha en 1964

Nissan 2000GT

Nissan 2000GT Spider

Toyota 2000GT prototype 1965

Moteur 3M de la Toyota 2000GT

Genichi Kawakami - YX30 - A550X - Formule 1

Page d'accueil - Contact