Accueil > Histoire de l'automobile au Japon > 1937-1945 8 ans de guerre

Histoire de l'automobile au Japon

1937-1945 8 ans de guerre

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - ...

Histoire de l'automobile au Japon

Préhistoire
  1603-1868 A l'ère Edo
  1868-1897 Restauration Meji
  1898-1909 A l'aube du XXe siècle

Premières automobiles
  1902-1922 Les débuts, avant 1923
  1923-1929 Années 20
  1930-1939 Années 30
  1930-1939 Protectionnisme

La Guerre
  1937-1945 8 ans de guerre
  1945-1949 L'après-guerre
  1945-1949 Redémarrage
  1949 M.I.T.I.

Croissance
  1950-1959 Années 50
  1960-1969 Années 60
  1970-1979 Années 70
  1980-1989 Années 80
  1990-1999 Années 90

Le miracle économique japonais
  Le boom Izanagi
  Chocs pétroliers / Accords Plaza
  Eclatement de la bulle

Keiretsu
  Structure pyramidale
  Cas de l'industrie auto
  Déléguer pour se protéger
  Changement de paradigme

Implantation à l'étranger
  La conquête de l'Amérique 1
  La conquête de l'Amérique 2
  Le vieux continent / l'Asie

Années 2000
  Contexte économique
  Contexte social
  Production

Années 2010
  Catastrophes en série
  Dette et démographie
  Production

Annexes
  Palanquin
  Pousse-pousse
  Voitures à chevaux
  Lignes ferroviaires
  Tramways
  Panhard & Levassor
  Locomobile
  General Motors
  Ford
  Salon de Tokyo 1954
  Tremblement de terre de 1891
  Tremblement de terre de 1923
  Tremblement de terre de 1995
  Tremblement de terre de 2011

Références

 
 

En 1937 le Japon envahi la Mandchourie. C'est la guerre, la mobilisation générale nationale prend effet en avril 1938, l'armée réquisitionne les usines à des fins militaires. Le rationnement des matières premières rend difficile la production automobile. L'armée impériale a besoin de véhicules et les constructeurs automobiles sont contraints à fabriquer des camions et des tanks. Toyota et Nissan voient directement les bénéfices de cette nouvelle politique.

Le conflit avec la Chine s'étend à la guerre soviéto-japonaise en Mongolie en 1939. En 1941 la Chine se range du côté des Alliés et la rivalité fait partie intégrante du conflit mondial. C'est alors la guerre du Pacifique et les contacts sont rompus avec l'Occident. Il n'y a plus d'importation ni d'affaires traitées avec les fabricants américains ou européens.

L'armée japonaise a besoin de matériel de guerre. Les usines tournent à plein régime. Tous les ateliers se convertissent en fabricants des pièces de camion et d'avions de combat. D'autres pièces qui étaient importées jusque là font défaut. Par exemple le Japon ne fabriquait pratiquement pas de pneus et il ne peut même plus se procurer de caoutchouc à l'étranger. Une usine est installée en Chine pour la fabrication de pneus pour l'aviation.

La période de la 2e Guerre Mondiale oblige les entreprises à apprendre de nouvelles technologies. L'aéronautique permet d'étudier de nouveau type de moteur comme le diesel ainsi que l'usage de l'aluminium dans la fonderie.

Le fameux chasseur-bombardier Mitsubishi Zéro utilisé par la marine japonaise est une réussite technologique qui donne l'avantage à l'armée impériale dans le début de la guerre. Léger et maniable, il est équipé d'un moteur Nakajima de près de 1000 ch.

En 1941, sur 46 498 véhicules produits au Japon, plus de la moitié sont destinés à l'armée.

 

le Japon envahit la Mandchourie

Mitsubishi A6M "Zéro" 1939

Usine Toyota de Koromo bombardée en 1945

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - ...

Page d'accueil - Contact