Accueil > Histoire de l'automobile au Japon > Annexes > Panhard & Levassor 1898

Histoire de l'automobile au Japon

Panhard & Levassor 1898

 

Histoire de l'automobile au Japon

Préhistoire
  1603-1868 A l'ère Edo
  1868-1897 Restauration Meji
  1898-1909 A l'aube du XXe siècle

Premières automobiles
  1902-1922 Les débuts, avant 1923
  1923-1929 Années 20
  1930-1939 Années 30
  1930-1939 Protectionnisme

La Guerre
  1937-1945 8 ans de guerre
  1945-1949 L'après-guerre
  1945-1949 Redémarrage
  1949 M.I.T.I.

Croissance
  1950-1959 Années 50
  1960-1969 Années 60
  1970-1979 Années 70
  1980-1989 Années 80
  1990-1999 Années 90

Le miracle économique japonais
  Le boom Izanagi
  Chocs pétroliers / Accords Plaza
  Eclatement de la bulle

Keiretsu
  Structure pyramidale
  Cas de l'industrie auto
  Déléguer pour se protéger
  Changement de paradigme

Implantation à l'étranger
  La conquête de l'Amérique 1
  La conquête de l'Amérique 2
  Le vieux continent / l'Asie

Années 2000
  Contexte économique
  Contexte social
  Production

Années 2010
  Catastrophes en série
  Dette et démographie
  Production

Annexes
  Palanquin
  Pousse-pousse
  Voitures à chevaux
  Lignes ferroviaires
  Tramways
  Panhard & Levassor
  Locomobile
  General Motors
  Ford
  Salon de Tokyo 1954
  Tremblement de terre de 1891
  Tremblement de terre de 1923
  Tremblement de terre de 1995
  Tremblement de terre de 2011

Références

 

C'est un Français vivant à Tokyo qui importe la toute première automobile sur le sol japonais. Cette Panhard & Levassor de 1898 suscite beaucoup d'intérêt sur son passage dans les rues de la capitale nippone.

Elle est la première voiture à adopter l'architecture devenue classique du moteur vertical à l'avant avec une propulsion sur les roues arrières. C'est aussi la première fois que l'on voit un volant pour la direction et un moteur 4 cylindres en ligne produit en série. Ce dernier était utilisé en compétition depuis 1896 et est maintenant disponible pour les voitures de série. Il développe une puissance de 8 CV, ce qui à l'époque, la rend très performante.

On peut encore mentionner des caractéristiques très modernes pour son temps comme les pneus à air et une boîte de vitesses à 4 rapports avec carter en aluminium. La vitesse maximum est de 45 km/h.

A l'ère du balbutiement du sport automobile, La Panhard & Levassor 8CV se fait remarquer dans les compétitions auxquelles elle participe. En 1898 les Panhard s'imposent dans les courses Marseille-Nice, Course de Perigueux, Paris-Bordeaux, Bruxelles-Spa et Paris-Amsterdam-Paris.

 
 

Page d'accueil - Contact