Accueil > Histoire de l'automobile au Japon > Annexes > Premières lignes ferroviaires du Japon

Histoire de l'automobile au Japon

Premières lignes ferroviaires du Japon

 

Histoire de l'automobile au Japon

Préhistoire
  1603-1868 A l'ère Edo
  1868-1897 Restauration Meji
  1898-1909 A l'aube du XXe siècle

Premières automobiles
  1902-1922 Les débuts, avant 1923
  1923-1929 Années 20
  1930-1939 Années 30
  1930-1939 Protectionnisme

La Guerre
  1937-1945 8 ans de guerre
  1945-1949 L'après-guerre
  1945-1949 Redémarrage
  1949 M.I.T.I.

Croissance
  1950-1959 Années 50
  1960-1969 Années 60
  1970-1979 Années 70
  1980-1989 Années 80
  1990-1999 Années 90

Le miracle économique japonais
  Le boom Izanagi
  Chocs pétroliers / Accords Plaza
  Eclatement de la bulle

Keiretsu
  Structure pyramidale
  Cas de l'industrie auto
  Déléguer pour se protéger
  Changement de paradigme

Implantation à l'étranger
  La conquête de l'Amérique 1
  La conquête de l'Amérique 2
  Le vieux continent / l'Asie

Années 2000
  Contexte économique
  Contexte social
  Production

Années 2010
  Catastrophes en série
  Dette et démographie
  Production

Annexes
  Palanquin
  Pousse-pousse
  Voitures à chevaux
  Lignes ferroviaires
  Tramways
  Panhard & Levassor
  Locomobile
  General Motors
  Ford
  Salon de Tokyo 1954
  Tremblement de terre de 1891
  Tremblement de terre de 1923
  Tremblement de terre de 1995
  Tremblement de terre de 2011

Références

 

Train

Le gouvernement Meiji de 1868 veut moderniser le pays. Les moyens de transports étant pauvres, il va développer les bateaux à vapeur et construire un réseau ferroviaire. Le Japon n’a pas de ressource en pétrole, la politique n’est donc pas de développer les routes.

Le travail est confié aux Anglais, spécialistes en la matière. Pour le tracé de la première ligne, la route de Tokyo à Kyoto (Tokaido) est évidement pensée mais on lui préfère un tronçon plus simple et plus court. Les 29 km qui séparent Tokyo de Yokohama sont parfait pour une première voie ferrée.

Les travaux débutent à Yokohama en 1870 et durent deux ans. Une voie simple est tracée jusqu’à Shimbashi en passant par Kanagawa et Shinagawa. Les locomotives employées sont importées du Royaume Uni.  La ligne est inaugurée en grande pompe en octobre 1872. L’empereur fait partie du premier voyage officiel. Cette ligne Shinbashi-Yokohama est surtout empruntée par des passagers et peu de fret y transite. En 1875, après trois ans d’exploitation, plus d’un million de personnes ont utilisé le train.

Les gares de Shimbashi et de Yokohama sont construites par un architecte américain. Il s’inspire de la Gare de l’Est de Paris.

Kobe-Osaka est ouvert en mai 1874, puis la ligne est prolongée jusqu'à Kyoto deux ans plus tard. Kobe est relié à Tokyo en 1889, la Tokaido line est établie.

Les trains représentent le moyen de transport le plus important au Japon. Depuis la création de la première ligne, les trains se sont développés dans tout le pays. Ils relient les grandes villes entre elles mais aussi à l'intérieur des grandes agglomérations entre le centre et les banlieues. Le métro s'est installé dans 9 villes japonaises.

Le réseau ferroviaire japonais est l'un des plus efficaces du monde. La qualité du service et la ponctualité en a fait sa réputation.

 

Le premier train roule au Japon en 1871

Stations de Shimbashi et de Yokohama, 1872

Locomotive Vulcan Class 150, 1871

Ligne Yokohama-Shimbashi 1874

Ligne Tokyo-Osaka 1953

Première ligne ferroviaire Tokyo - Yokohama (1872)

Locomotives japonaises

 

Métro

La première ligne de métro d'Asie est inaugurée le 30 décembre 1927, elle rallie Ueno à Asakusa (Tokyo) sur 2,2 kilomètres. Les voitures sont construites en acier et non en bois, en prévention d'un incendie éventuel.

Le réseau de métro de Tokyo est devenu l'un des plus complexes du monde. Plusieurs compagnies privées gèrent différentes lignes, ce qui rend le parcours d'un itinéraire difficile pour un néophyte.

La station centrale de Tokyo voit passer 3000 trains et quelque 450 000 passagers chaque jour. Trains inter villes, trains urbains, shinkansen et métros se partagent différents étages de l'édifice.

 

Shinkansen

Le Shinkansen est le train à grande vitesse du Japon. Ce nom désigne aussi bien le réseau que les trains eux-même. Le Japon est le premier pays à se doter d'un tel système ferroviaire.

Après 5 ans de travaux, la ligne Tokyo - Shin-Osaka est inaugurée en 1964, juste pour les Jeux Olympics de Tokyo. La voie emprunte la route Tokaido, de nombreux ouvrages ont du être réalisés. Des ponts, mais surtout des tunnels permettent au train d'éviter les obstacles naturels.

Le shinkansen représente une prouesse technique et une réussite commerciale. En moins de 3 ans, le cap des 100 millions de passagers est atteint. Après 40 ans de service, ce sont plus de 4 milliards de voyageurs qui ont empruntés les trains rapides.

Les premiers trains (Série 0) atteignent une vitesse maximum de 210 km/h, avec un record mondial à 240 km/h. La ligne aérodynamique est inspirée des avions de ligne de l'époque. Ils restent en service jusqu'en 2008, soit 44 ans de fonctionnement.

Le réseau Shinkansen atteint aujourd'hui 7000 km et transporte plus de 350 millions de passagers à l'année.

Les générations suivantes adoptent des formes étonantes, étudiés en soufflerie, ils atteignent des vitesses jusqu'à 320 km/h.

Ticket de train inaugural, 1964

Première génération de shinkansen (Série 0)
en gare d'Hiroshima, 2006

Shinkansen Série H5, 2016

Shinkansen Série 0 (1964-2008)

 

Monorail

Le premier monorail japonais date de 1958. Une ligne de 300 m. permet à un train suspendu de promener les visiteurs à l'intérieur du zoo de Ueno à Tokyo.

Dans la ferveur des Jeux Olympics d'été qui doivent se dérouler à Tokyo en octobre 1964, la ville décide de se munir d'un moyen de transport rapide et futuriste pour relier le centre de la mégalopole à l'aéroport international de Haneda, situé au sud de l'urbanisation.

On fait appel à la société allemande Alweg qui a déjà construit les monorails de Disneyland en Californie et celui de Seattle. C'est le japonais Hitashi qui réalise le monorail de Tokyo sous licence de Alweg. Le traçé à double voie mesure 17.8 km. Il a nécéssiteacute; des travaux importants, il traverse des zones industrielle et résidentielle.

Inauguré le 17 septembre 1964 et reste aujourd'hui le meilleur moyen de se rendre au centre ville depuis l'aéroport. Les trains circulent à une vitesse maximum de 90 km/h. Initialement la ligne ne comportait pas de station intermédiaires, mais maintenant il en compte 11.

Fort de ce succès commercial d'autres lignes ouvrent dans le pays. Tokyo se dote encore de deux autres monorails. Le Tama Toshi en 1998 entre Tama-Center et Kamikitadai, dans l'ouest de la ville et celui du parc Disneyland d'Urayasu à l'est en 2001.

Monorail Tokyo - Haneda, 1964

Monorail Tokyo - Haneda, 2006

Monorail Tokyo Disneyland, 2006

Ligne Tokyo - Haneda (1964)

 

Page d'accueil - Contact