Accueil > Histoire de l'automobile au Japon > 1945-1949 L'après-guerre, sous contrôle étranger

Histoire de l'automobile au Japon

1945-1949 L'après-guerre, sous contrôle étranger

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - ...

Histoire de l'automobile au Japon

Préhistoire
  1603-1868 A l'ère Edo
  1868-1897 Restauration Meji
  1898-1909 A l'aube du XXe siècle

Premières automobiles
  1902-1922 Les débuts, avant 1923
  1923-1929 Années 20
  1930-1939 Années 30
  1930-1939 Protectionnisme

La Guerre
  1937-1945 8 ans de guerre
  1945-1949 L'après-guerre
  1945-1949 Redémarrage
  1949 M.I.T.I.

Croissance
  1950-1959 Années 50
  1960-1969 Années 60
  1970-1979 Années 70
  1980-1989 Années 80
  1990-1999 Années 90

Le miracle économique japonais
  Le boom Izanagi
  Chocs pétroliers / Accords Plaza
  Eclatement de la bulle

Keiretsu
  Structure pyramidale
  Cas de l'industrie auto
  Déléguer pour se protéger
  Changement de paradigme

Implantation à l'étranger
  La conquête de l'Amérique 1
  La conquête de l'Amérique 2
  Le vieux continent / l'Asie

Années 2000
  Contexte économique
  Contexte social
  Production

Années 2010
  Catastrophes en série
  Dette et démographie
  Production

Annexes
  Palanquin
  Pousse-pousse
  Voitures à chevaux
  Lignes ferroviaires
  Tramways
  Panhard & Levassor
  Locomobile
  General Motors
  Ford
  Salon de Tokyo 1954
  Tremblement de terre de 1891
  Tremblement de terre de 1923
  Tremblement de terre de 1995
  Tremblement de terre de 2011

Références

 
 

A la suite de la guerre mondiale, le Japon est dévasté. Les bombardements ont fait des millions de morts. Les survivants subissent l'humiliation de la destitution de leur empereur Hiro Hito et doivent accepter un nouveau gouvernement totalement différent, imposé par l'occupant américain.

Mis à part Hiroshima et Nagazaki qui ont été rasées par les bombes atomiques, les principales grandes villes du pays, Tokyo, Osaka, Nagoya, sont détruites à 70%. Les voies de communication, routes et voies ferrées, sont en ruines. La flotte japonaise, autrefois la troisième du monde, n'existe plus. La monnaie nationale, le Yen, ne vaut plus rien sur le marché international. Enfin, le potentiel industriel du pays est réduit d'environ 80%.

Le parc automobile qui n’était déjà pas très important avant la Guerre est ruiné, le Japon possède à peine plus de 25 000 voitures. En 20 ans, ce chiffre va augmenter de 127 fois ! Voyons comment.

L'économie japonaise est sous contrôle du SCAP (Commandement suprême des puissances alliées) que dirigent les Etats-Unis. L'industrie  nippone est bien mal en point. Le SCAP interdit de produire des armes ou des avions et procède à une réorganisation des d'entreprises. Il dissout les grandes Holding et certaines compagnies sont divisées en plusieurs usines décentralisées, d'autres doivent fusionner.

Le directeur de la Detroit Bank, Joseph Dodge, est envoyé au Japon pour planter une politique de restructuration financière et monétaire afin de reconstruire l'économie du pays. C'est un plan de démocratisation du Japon vers une stabilisation et une libéralisation. Les mesures prises en mars 1949 sont connues sous le nom de "Dodge Line". Elles visent à balancer le budget national pour réduire l'inflation. L'influence du gouvernement est réduite et une refonte du système bancaire est forcée. Un réajustement des taxes et une stabilisation du yen par rapport au dollar sont imposées, 1$ = 360¥.

Le pays entre dans une période de récession importante. Les subsides alloués aux entreprises subissent de sévères diminutions. Le prix des matières premières est imposé ainsi que le prix des produits finis. La marge est si faible qu'il devient très difficile de produire sans déficit. Licenciements et faillites touchent tous les secteurs.

 

Images de rue japonaises peu après la guerre

Les moyens de transports sont rudimentaires
Hiroshima en 1945

Datsun 1946 et Toyota SB 1948

Les bus au début des années 50

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - ...

Page d'accueil - Contact